"Bien informés, les hommes sont des citoyens; mal informés ils deviennent des sujets" (Alfred Sauvy)
ALGER - Deux (02) casemates pour terroristes ont été découvertes et détruites mardi à Djelfa et Skikda par des détachements de l'Armée nationale populaire (ANP), a indiqué mercredi un communiqué du Ministère de la Défense nationale (MDN).

CAN-2021: Zimbabwe - Algérie sera délocalisé dans un "pays voisin"

CAN-2021 (Qualifications - 4e journée) : Zimbabwe - Algérie délocaliséHARARE- Le match Zimbabwe - Algérie, prévu en mars prochain dans le cadre de la 4e journée du groupe H des qualifications de la Coupe d'Afrique des nations CAN-2021, sera délocalisé dans "un pays voisin", a annoncé mardi la Fédération zimbabwéenne de football (ZIFA) sur son site officiel.

"La ZIFA souhaite informer la famille du football et la nation qu'elle a reçu une correspondance de la Confédération africaine de football (CAF) l'informant que nos stades ne respectent pas les normes pour accueillir des matchs internationaux. Par conséquent, la CAF a décidé d'interdire à la ZIFA d'utiliser les stades locaux dans tous les matchs internationaux à venir", a indiqué l'instance zimbabwéenne dans un communiqué.                    

 Les qualifications de la CAN-2021, entamées en novembre dernier, devaient reprendre en août, avant qu'elles ne soient avancées au mois prochain (23-31 mars), en raison du changement opéré dans la date du coup d'envoi du tournoi continental, avancée à janvier au lieu de juin.

A la veille de la 3e journée, le Zimbabwe pointe à la 2e place avec 4 points, derrière l'Algérie, auteur jusque-là d'un parcours sans faute (6 points), avec deux victoires de suite.


Lire aussi: Foot/CAN-2021: "Il n'y a pas de plan B, ça sera au Cameroun"


"La décision de la CAF s'inscrit dans le contexte d'une inspection menée en novembre 2019 et le rapport qui a suivi et a été diffusé le 1er décembre, lequel précisait les domaines à améliorer pour nos trois stades, Barbourfields, Mandava et le National Sports Stadium pour être pleinement homologués", précise la ZIFA.

Avant d'enchaîner : "Nous exhortons toutes les parties prenantes à travailler pour une cause commune afin que nous corrigions rapidement ce tort qui nous enlève notre souveraineté. Nous utilisons des stades qui ne répondent pas aux normes de la CAF et de la FIFA depuis un certain temps maintenant, mais nous devons nous unir en tant que pays pour garantir que nos stades soient rénovés".

Enfin, la fédération zimbabwéenne a tenu à présenter ses excuses au public : "Nous nous excusons sans réserve auprès de tous les acteurs du football pour les inconvénients que cette décision a engendrés. Nous avons également commencé le processus de recherche d'un autre lieu dans les pays voisins pour accueillir nos prochains matchs".