"Bien informés, les hommes sont des citoyens; mal informés ils deviennent des sujets" (Alfred Sauvy)
ALGER - Quatre-cent-trente-quatre (434) nouveaux cas confirmés de Coronavirus (Covid-19), 487 guérisons et 8 décès ont été enregistrés durant les dernières 24 heures en Algérie, a indiqué vendredi à Alger le porte-parole du Comité scientifique de suivi de l'évolution de la pandémie du Coronavirus, Dr Djamel Fourar. Le total des cas confirmés s'élève ainsi à 18.242, celui des décès à 996, alors que le nombre des patients guéris est passé à 13.124, dont 487 en 24 heures, a précisé Dr Fourar, lors du point de presse quotidien consacré à l'évolution de la pandémie de la Covid-19. Il a indiqué que 23 wilayas n'ont recensé aucun nouveau cas positif au coronavirus durant les dernières 24 heures. Selon la même source, 12 wilayas ont enregistré entre 1 et 5 cas, tandis que 13 autres ont recensé plus de 6 cas chacune. Par ailleurs, 50 patients sont actuellement en soins intensifs, a également fait savoir Dr Fourar. Enfin, le même responsable a souligné que "la situation épidémiologique actuelle exige de tout citoyen vigilance et observation des règles d'hygiène et de distanciation physique", rappelant "l'obligation du respect du confinement et du port des masques". Il a aussi appelé à veiller à la santé des personnes âgées, notamment celles souffrant de maladies chroniques.

MCO: "le parcours du 1er tiers du championnat dépasse nos ambitions"

Ligue 1/MCO: "le parcours du 1er tiers du championnat dépasse nos ambitions"
ORAN - L'entraîneur du MC Oran, Bachir Mecheri, a qualifié, mardi, le parcours de son équipe, à l’issue du premier tiers du championnat de Ligue 1 de football, de "très satisfaisant et qui dépasse les ambitions".
"Au regard des nombreux problèmes que nous rencontrons, aussi bien sur le plan financier qu’administratif, tous les membres du staff technique sont unanimes à saluer le parcours de l’équipe après dix journées de championnat", a déclaré Mecheri à l’APS.

Le MCO reste sur un nul ramené de Béchar face à la JS Saoura (1-1), samedi passé dans le cadre de la mise à jour de la 6e journée du championnat, ce qui lui a permis de conserver sa troisième place au classement qu’il partage avec son précédent adversaire, totalisant chacun 17 points après 10 étapes de la compétition.

"Nous aurions pu revenir avec les trois points de la victoire, d’autant que nous étions les premiers à ouvrir la marque, mais ça reste quand même un résultat probant pour notre équipe", a ajouté l’ancien attaquant du MCO et du MC Alger.


Lire aussi: Ligue 1 : sans président depuis 5 mois, le MC Oran dans l’impasse


Et même si les "Hamraoua" parviennent jusque-là à s’adjuger une place sur le podium, il n’en demeure pas moins que leur principal objectif demeure le maintien, selon les dires de leur coach, qui souhaite atteindre cet objectif "dans les meilleurs délais".

"Je suis persuadé que si nous arrivons à assurer notre maintien avant l’heure, nous serons capables de rendre de meilleures copies car nos joueurs vont montrer leur vrai visage quand ils auront à se débarrasser de la pression", a encore assuré le technicien oranais.

Il faut dire que cette troisième place actuelle du club phare de la capitale de l’Ouest ne traduit pas la situation ambiguë y prévalant sur le double plan administratif et financier.


Lire aussi: Ligue 1/MCO: la démission de Belhadj acceptée, une délégation bientôt chez Hyproc


En effet, le club est toujours sans président depuis la démission d’Ahmed Belhadi, dit "Baba" en fin de saison passée. Les membres du Conseil d’administration avaient, en juillet dernier, nommé l’ancien international Si Tahar Cherif El Ouezzani au poste de directeur général avant de "s’éclipser", laissant le champion d’Afrique avec la sélection algérienne en 1990 se débattre seul dans d’interminables problèmes.

Outre le fait qu’il ne parvient pas à assurer le paiement régulier des salaires de ses joueurs, Cherif El Ouezzani fait face à la menace de la Direction nationale de gestion et de contrôle (DNCG), qui réclame des pièces comptables et administratives relevant des précédents exercices, mais dont la nouvelle direction ne dispose pas. Pour cause, aucune assemblée générale n’a été tenue ces dernières années pour l’adoption des bilans de l’ex-président.

Cette situation pourrait coûter au club la défalcation de points, ce qui explique cette sonnette d’alarme tirée par Cherif El Ouezzani, toujours dans l’attente de l’implication de l’ex-président et des membres du Conseil d’administration dans le règlement de ce dossier, souligne-t-on dans l’entourage du club