"Bien informés, les hommes sont des citoyens; mal informés ils deviennent des sujets" (Alfred Sauvy)

Mehdi Abeid: "On a l'équipe qu'il faut pour aller au bout" de la CAN

Mehdi Abeid: "On a l'équipe qu'il faut pour aller au bout" de la CANPARIS - L'international algérien Mehdi Abeid, convoqué par le sélectionneur Djamel Belmadi pour la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) en Egypte, a estimé samedi que l'Algérie a l'équipe "qu'il faut" pour aller au bout du tournoi continental.

 

"Je ne veux pas paraître prétentieux mais je pense qu'on a l'équipe qu'il faut pour aller au bout. A nous de nous donner les moyens de le faire. En Afrique, individuellement, on est reconnus pour notre effectif. A nous de reproduire ça collectivement et avoir de bons résultats", a déclaré le milieu de terrain de Dijon Football Côte-d'Or (Ligue 1) dans une interview à France Football.

Pour lui, la sélection algérienne est "capable de belles choses" et c'est aux joueurs de "le reproduire sur le terrain et de faire une bonne CAN".

"On sait que ça va être compliqué mais je pense qu'on a une carte à jouer. Mais en Afrique, on le sait, ce n'est pas du tout comme l'Europe. Ce sont des conditions difficiles, avec la chaleur et des bonnes équipes', a-t-il avoué, soulignant que sa sélection est une "grande fierté" pour lui.   Sur l'ambiance de l'équipe nationale algérienne, Mehdi Abeid a indiqué que "ça se passe plutôt bien". "On s'est toujours tous bien entendus. Il y a une bonne ambiance dans l'équipe. Ca se passe bien dans le football et en dehors, c'est une bonne chose pour aller le plus loin dans la compétition", a-t-il expliqué, ajoutant que maintenant il y a un nouvel entraîneur "ça se passe super bien".

"On a repris confiance. C'est un moment totalement différent", a-t-il soutenu.

Concernant son avenir avec Dijon, il a indiqué qu'il a "envie de changer d'air et d'aller voir autre chose".

"J'ai passé trois ans là-bas et je ne les oublierai pas. Ca m'a permis d'avoir du temps de jeu, de pouvoir m'exprimer et de me faire connaître en France. Ce sont des bons moments", a-t-il poursuivi.