"Bien informés, les hommes sont des citoyens; mal informés ils deviennent des sujets" (Alfred Sauvy)

Le dialogue constructif avec les institutions de l'Etat, "unique moyen" pour sortir de la crise

Écrit par APS
Le dialogue constructif avec les institutions de l'Etat, "unique moyen" pour sortir de la criseALGER - Le vice-ministre de la Défense nationale, Chef d'état-major de l'Armée nationale populaire (ANP), le Général de corps d'armée, Ahmed Gaïd Salah a exprimé sa conviction que "le dialogue constructif avec les institutions de l’Etat, est l’unique moyen pour sortir de la crise", a indiqué un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN).

 

"Je demeure entièrement convaincu qu’adopter le dialogue constructif avec les institutions de l’Etat, est l’unique moyen pour sortir de la crise, étant conscient que le dialogue est l’un des moyens les plus civilisés et les plus nobles dans les relations humaines et la voie la plus judicieuse pour présenter des propositions constructives, rapprocher les points de vue et atteindre un consensus autour des solutions disponibles", a déclaré Gaïd Salah dans une allocution prononcée lors d'une réunion d’orientation et suivie, via visioconférence, par les cadres et les personnels des unités de la 4e et la 5e RM, lors de sa visite à la 5e RM.

Lors de sa visite de travail effectuée dans la 5ème RM, le chef d’Etat-Major de l’ANP a présidé, au niveau de l’Ecole supérieure des troupes spéciales à Biskra et en compagnie du Général-Major Amar Athamnia, Commandant de la 5ème Région Militaire et du Général-Major Hassan Alaïmia Commandant de la 4e Région Militaire, cette réunion d’orientation, à l'occasion de laquelle il a réitéré "son engagement à accompagner le peuple et les institutions de l’Etat dans cette phase décisive de l’histoire de notre Pays".

"Par ailleurs, je me suis engagé devant Allah, le peuple et l’histoire, depuis le début des marches pacifiques, à œuvrer sans relâche et sans répit, à accompagner le peuple et les institutions de l’Etat, durant cette étape cruciale de l’histoire de notre pays", a-t-il soutenu.

Le chef d'état-major de l'ANP a tenu "à saluer l'adhésion de nombreuses personnalités et partis à l’idée de l'importance d’adopter le principe de dialogue, qui doit aboutir à des mécanismes raisonnables de sortie de crise. C’est là une position qui leur sera reconnue durant cette phase, où l’intérêt de la Nation doit être le dénominateur commun entre toutes les parties".


Lire aussi: Situation politique: Gaïd Salah réaffirme l'attachement de l'ANP à la voie constitutionnelle


Il a soutenu que "notre insistance, à maintes reprises, quant à la pertinence de l’adoption de cette voie sage par toutes les franges de notre vaillant peuple, loin des intérêts personnels étroits, en faisant prévaloir les intérêts suprêmes de la Nation, est la preuve manifeste que nous veillons à la sécurité et la stabilité du pays et de son unité territoriale et populaire, notamment dans un contexte régional tendu".

Pour le Général de corps d'armée "l’ensemble des dispositions jusque-là prises a suscité un consensus national que nous avons perçu à travers les slogans scandés lors des marches à travers différentes wilayas du pays, à l’exception de certaines parties qui rejettent toutes les initiatives proposées, et œuvrent à semer les graines de la discorde en conformité avec leurs intérêts étroits et ceux de leurs commanditaires".

Il a souligné que "les intentions malveillantes de ces parties ont été démasquées et dénoncées par les différentes franges du peuple, qui ont fait preuve d’une conscience nationale exceptionnelle et authentique, dans la mesure où elles ont rejeté leurs thèses visant à porter atteinte à la crédibilité et aux efforts des institutions de l’Etat à dégager et trouver des sorties de crises pacifiques".

Il a relevé qu'"en conséquence, il y a lieu de s'armer de prudence pour ne pas tomber dans le piège visant à perturber les manifestations pacifiques et les dévier de leur objectif par des agissements hostiles à la patrie, à son intégrité territoriale ainsi qu'à exploiter ces manifestations afin de porter atteinte à la sécurité nationale du pays et mettre en danger son unité nationale".

Le Général de Corps d'Armée a rappelé que l’Algérie, "pays de tous les Algériens, est redevable à tous ses enfants, d’être sur leur garde et conscients des dangers et menaces qui guettent leur pays, ce qui requiert de la vigilance et de la prudence".

"Les propositions de l’ANP découlent de sa conscience quant à l’importance de cette phase dans l’histoire du pays et la responsabilité historique qui lui échoit ainsi qu’à tous les Algériens fidèles et dévoués à leur patrie, qui ne veulent pas du mal à leur pays", a-t-il affirmé.

Il a ajouté qu'en effet, "il incombe à tout le monde de mesurer la responsabilité de préserver et protéger leur patrie, legs des Chouhada, car l’Algérie pays de tous, est redevable à tous ses enfants, chacun dans son poste et dans les limites de sa responsabilité, d'être vigilants et conscients des dangers et menaces qui la guettent".


lire aussi: Lutte contre la corruption: Gaïd Salah affirme que "l'opération n'est qu'à son début"


 

Pour lui, "à ce titre, l’ANP, avec les vaillants enfants du peuple algérien, œuvre en permanence à faire éviter à notre pays de tomber dans le piège de la violence et les tragédies qui pourraient en résulter".

"Aussi, nous devons mettre à profit les enseignements du passé en nous remémorant les incommensurables sacrifices et le lourd tribut que le peuple algérien a payé, aussi bien durant la Glorieuse Révolution de Libération couronnée par le recouvrement de l’indépendance et de la souveraineté nationale, que durant la période de la lutte contre le terrorisme à l’issue de laquelle notre pays a retrouvé sa paix et sa quiétude", a-t-il encore soutenu.

"Ces acquis chers à nos cœurs, doivent être préservés, par fidélité aux sacrifices des Chouhada de la Révolution de Libération et des Martyrs du devoir national", a-t-il ajouté.