"Bien informés, les hommes sont des citoyens; mal informés ils deviennent des sujets" (Alfred Sauvy)

Sidi Bel-Abbès: La galère des parents d'enfants autistes

Écrit par K. Benkhelouf

Autistes 02Alors que la journée mondiale de sensibilisation à l'autisme vient d'être célébrée à Sidi Bel-Abbès, il semble que cette année encore aucun élément nouveau n'est  apparu pour rassurer les malades et leurs parents quant à une meilleure prise en charge locale de ce trouble neuro-développemental "qui, dans les cas plus sévères, peut être particulièrement handicapant." Il faut regetter aussi que malgré la bonne volonté affichée par certaines personnes, les actions menées n'ont pas eu l'impact tant souhaité intra-muros.

Cette frange de la société, ne semble pas encore obtenir les échos escomptés, et ceux qui en ont la charge, ne parviennent pas à atteindre le  grand nombre d’enfants autistes existants, encore à la marge de la société. Le service crée, pour cette cause, au sein de l’établissement hospitalier spécialisé en psychiatrie, semble  limité de par les moyens humains et matériels nécessaires et de la sorte, la prise en charge correcte, se trouve, handicapée par le temps des rendez-vous éloignés et les examens d’investigations spécialisés, que les parents sont contraint est de réaliser chez les rares spécialistes privés existant, dans d’autres wilayas, à des prix inimaginable, non remboursable par la sécurité sociale compte tenue que l’autisme ne figure pas encore dans la liste des pathologies à caractère remboursable.

Cependant cela n’empêche pas heureusement certaine médecins spécialistes chargés de la question, le mouvement associatif inquiet de la situation, de rappeler la nécessité de faire évoluer la prise en charge, de multiplier les champs d’actions, de procéder à l’augmentations des spécialités  d’accompagnement,  d’augmenter les journées scientifique de sensibilisation sur l’autisme, d’effectuer des formations continue pour une meilleure qualité dans la prise en charge de ce trouble et de favoriser la coordination entre les différents intervenants, afin de permettre d’améliorer la qualité de prise en charge des autistes, au sein de la wilaya.  Et, nous retiendrons  parmi les préoccupations des parents d’autistes et de certain médecins, l’importance de la pluridisciplinarité pour améliorer le diagnostic, éviter des erreurs de diagnostic et donner une réponse « très fiable » aux parents par rapport à cette question d’introversion, comme il a été recueilli la nécessité du dépistage précoce, comme il est recommandé aux parents d’etre  vigilant sur les signes annonciateurs d’un trouble autiste, tel que l’absence d’échange avec la mère, l’indifférence au monde sonore, l’absence de vocalisation, un intérêt compulsif pour des objets insolites, un défaut de contact, absence d’angoisse de séparation, troubles du langage et l’auto agressivité.

En effet le dépistage précoce de l’autisme est important afin de mettre en place une prise en charge adaptée le rapidement possible, est souvent rappelé par les spécialistes existant. Il y a lieu de signaler que la prise en charge repose sur une démarche intégrante  (scolaire, socioprofessionnelle et sociétale) en « proposant à chaque enfant une prise en charge en fonction de son état et de ses besoins spécifiques », est il observé. Le souhait est de parvenir dans l’avenir à assurer une approche pluridisciplinaire par des équipes constituées de pédopsychiatres, orthophonistes, psychométriciens,  ophtalmologues et spécialistes en ORL, pour ne pas confondre les troubles de l’autisme avec d’autres troubles.