"Bien informés, les hommes sont des citoyens; mal informés ils deviennent des sujets" (Alfred Sauvy)

Les habitants de Makedra exigent le départ immédiat du maire

Makedra 02Accusé de plusieurs dépassements dans la gestion des affaires de la cité, d'une part, et d'abus d'autorité dans ses rapports avec la population locale, d'autre part, le Président de l'APC de Makedra fait l'objet d'une vive contestation de la part d'un grand nombre de citoyens de la commune. Circonstantance aggravante s'il en est pour le mis en cause, il vient d'être déclaré "persona non grata" intramuros par un groupe de contestataires qui n'a pas hésité à lui interdire même l'accès au siège de la mairie.

Par K.Benkhelouf

 

Ainsi en cette chaude matinée, les  habitants de la paisible commune de Makedra se sont réveillés , avec le siège de leur APC  dument assiégé et bloqué par des citoyens brandissant des écriteaux portant des slogans tels "dégage", "suffit el hogra" ou encore "non à la corruption, place au développement local", etc. En effet, ces citoyens exaspérés, désabusés, décontenancés par la gestion scandaleuse des affaires courantes de leur commune, sont apparus dans une surexitation débordante à la limite de l'explosion, contre  ledit maire qui durant le début de sa mandature, n’a pas à la  hauteur de la responsabilité et la  cobfience mises en lui.

Leur ras‐le‐bol pour cet état de chose,  est exprimé à travers ce mouvement de protestation, pour le moins inédit dans cette localité, habituée au calme plat, avec une population locale habituellement indifférente à tout ce qui se passe tout autour. L'accumulation des problèmes quotidiens vécus et leurs conséquences sur le cadre de vie, ont fait sortir ces citoyens de leurs silences. Les Makédristes, dénoncent à l'unanimité, la gestion désastreuse de ce maire, symbolisée par le parti pris, le népotisme, les « deux poids deux mesures », le laxisme, et les méthodes utilisées pour maintenir la main mise sur les affaires de la commune. D’autres citoyens  affirment que le premier magistrat municipal use de méthodes répressives et condamnables.

Ledit  P/APC, qui est à son 4ème mandat consécutif, ne s'arrête pas là, allant jusqu'à proférer des menaces à tout citoyen qui entrave son sinueux chemin jonché de malversations et d'irrégularités, à travers le traitement du logement social, les listes des bénéficiaires du couffin du ramadhan, les autorisations d'aménagement et des permis de construire, la gestion de l'habitat précaire, la gestion des déchets ménagers, la réfection des écoles et des autres services publics et de proximité. Ils disent qu'ils sont victimes d'une APC dans laquelle ils sont sous embargo permanent qui dure.Il rappelleront avec insistence, qu’à ces début ce maire était employé communal en qualité de chauffeur de tracteur  « Allez le voir actuellement comment il se trouve et les biens immobiliers dont il s'est accaparé ». «  De par ce fait, nous interpelons une fois de plus, le wali M. Saci à mettre en place en urgence une commission d'enquête pour une audit approfondie de la gestion de la commune. Ce maire doit rendre compte, lui a profité de ses prérogatives et encouragé par une certaine impunité ».  d’autres citoyens diront encore « Notre commune s'enlise dans les problèmes et la hogra, un maire qui n'a pas hésité à gonfler les listes électorales de concitoyens venus d'ailleurs et vers lesquels il a été reconnaissant pour services rendus ». Contacté par nos soins au téléphone, le P/APC, était toujours aux abonnés absents .