"Bien informés, les hommes sont des citoyens; mal informés ils deviennent des sujets" (Alfred Sauvy)

Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /htdocs/templates/octobre_03_2017_3/functions.php on line 201

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /htdocs/templates/octobre_03_2017_3/library/Designer/Content/SingleArticle.php on line 198

Des mesures coercitives sont annoncées en vue de faire face aux dépassements à l'encontre de l'environnement et du citoyen

Prise de mesures coercitives pour faire face aux dépassements contre l'environnement
ALGER- L'Inspecteur général du ministère de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire, Abdelhalim Adjiri a mis l'accent, lundi à Alger, sur l'impératif de prendre "les mesures coercitives nécessaires" pour  faire face aux dépassements à l'encontre de l'environnement et s'assurer de "la conformité" des entreprises industrielles aux normes fixées par la réglementation.

 

Présidant une réunion avec les inspecteurs des 14 wilayas côtières, M. Adjiri a indiqué qu'"en dépit du travail effectué sur terrain par le ministère de l'Intérieur en coordination avec les différents secteurs, il existe encore des points noirs et des déversements de liquides polluants à travers différentes wilayas du pays, ce qui constitue un danger pour la santé du citoyen et pour son environnement", soulignant l'impératif de "prendre les mesures coercitives nécessaires en vue de faire face à ces dépassements à l'encontre de l'environnement et du citoyen".

Il a prôné, dans ce sens, la nécessité de "veiller en permanence à la conformité des entreprises industrielles au respect aux normes fixées par la réglementation en vigueur", mettant l'accent sur l'impérative coordination entre les différents intervenants afin d'atteindre les objectifs tracés "dans les plus brefs délais".

Soulignant que le ministère de l'Intérieur s'attèle à "réunir les conditions nécessaires" permettant de préserver la santé du citoyen et la propreté de son environnement, M. Adjiri a affirmé que ce dossier constituait "une priorité absolue" car il s'agit, a-r-il dit, d'un "service public par excellence".

Il a rappelé, dans ce sens, les mesures prises par le ministère de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire pour la protection de l'environnement des différents risques de pollution, notamment la création de cellules de veille au niveau local afin de "traiter les situations et contrôler les causes de pollution provenant des entreprises industrielles".