"Bien informés, les hommes sont des citoyens; mal informés ils deviennent des sujets" (Alfred Sauvy)
ALGER -Huit (8) personnes ont trouvé la mort et 9 autres ont été blessées dans 9 accidents de la circulation, survenus lors des dernières 24 heures à travers le territoire national, indique jeudi un communiqué de la Protection civile. Le bilan le plus lourd a été enregistré au niveau de la wilaya de Khenchela où deux personnes sont décédées et une autre a été blessée dans deux accidents de la circulation, le premier survenu dans la commune de Taouzianette et le second s'est produit sur la route nationale n 88 au niveau de la commune d'Ain Touila.

Transport: les startups et la digitalisation au cœur de la 4e édition du SITTEM

Transport: les startups et la digitalisation au cœur de la 4e édition du SITTEM   ALGER– La 4ème édition du Symposium International sur la Trans-logistique, le Transit et l’Entreposage des Marchandises "SITTEM-2020 ", prévue le 29 février à Alger, se penchera sur la digitalisation de ces métiers en y intégrant les startups, a indiqué lundi à Alger, la directrice générale de l'évènement, Mme Hind Benghanem.

 

S’exprimant lors d’une table ronde sur cette 4ème édition du Symposium, qui aura lieu au centre International des Conférences (CIC) au club des Pins (Alger), Mme Benghanem a estimé que "la transformation digitale est nécessaire notamment avec l’ambition, affichée depuis quelques années, de mettre l’Algérie au diapason de ce qui se passe dans le reste du monde en matière de digitalisation".

Pour assurer également la maximisation des performances économiques des entreprises, la digitalisation demeure primordiale, a ajouté Mme Benghanem, soulignant que SITTEM-2020 sera, à cet effet, organisé sous le thème : "la logistique à l’ère du digital".

Elle a, en outre, appelé à saisir les opportunités existantes en Algérie, notamment les infrastructures et les jeunes compétences pour se tourner vers la modernisation de l’économie nationale et créer les richesses, soulignant la nécessité d’exploiter l’incubateur de la nouvelle ville de Sidi-Abdellah (Alger) afin d’en tirer les bénéfices et permettre sa contribution dans le domaine de la digitalisation.   

Intervenant lors de cette table ronde, le président de la commission des startups au sein du groupement algérien des acteurs du numérique, Karim Mbarek, a appelé, dans ce sens,  les grandes entreprises à "faire confiance aux startups algériennes, leur permettant de se procurer des solutions innovantes au lieu d’importer ce genre de services à des couts faramineux".

Soulignant "une certaine méfiance" à l’égard des startups algériennes, M. Mbarek a mis l'accent sur la nécessité de créer une complémentarité entre les grandes entreprises, les PME/PMI, ainsi que les startups algériennes.

Un avis partagé par l’expert Mourad Preure qui estime que "nos entreprises doivent regarder différemment leurs modes de fonctionnement, de gestion et de production", en les appelant à s’ouvrir sur les startups pour se moderniser et se développer.

Ainsi, les intervenants ont appelé à saisir la tenue du SITTEM 2020 pour contribuer à la création d’une synergie entre les différents acteurs de la logistique, le transit et l’entreposage des marchandises afin d’intégrer l’innovation dans ces métiers au profit de l’économie nationale.

La 4e édition du SITTEM sera, d’ailleurs, un espace d’échanges entre les administrations et institutions publiques qui viendront donner un éclairage sur les efforts consentis par l’Etat et se veut aussi un espace de débat entre les institutions publiques et les opérateurs économiques, quel que soit leur statut, pour trouver des solutions à des problématiques pesantes dans leurs pratiques quotidiennes, selon les organisateurs.

Au menu du symposium, un programme varié de conférences et d'ateliers et tables rondes afin de permettre aux opérateurs économiques d'exposer également leur savoir-faire.

Cette édition abordera cinq grandes thématiques. Il s'agit des start-up dans la dynamique de modernisation du secteur de la logistique au profit de l’économie nationale, les rapports commerciaux entre startups et donneurs d’ordres, le retour d’expériences des opérateurs ayant tenté de pénétrer le marché africain (problèmes rencontrés /solutions proposées), la sensibilisation sur l'importance de l'opérateur économique agréé pour les performances des acteurs économiques algériens à l'export et à l'import ainsi que l'entreposage et le stockage, comme étant des facteurs de performance de la chaîne logistique.

Plus de 400 participants répartis entre institutionnels et opérateurs privés sont attendus à ce rendez-vous professionnel qui s’articule autour de deux (2) conférences, sept (7) tables rondes et dix (10) workshops.

L'évènement, placé sous le patronage du ministre des travaux publics et des transports, est dédié aux professionnels du transport, de la logistique et l’entreposage des marchandises.

L’objectif principal du SITTEM est d'étudier les voies et moyens pour ramener les coûts de la logistique, estimés actuellement à plus de 30% des coûts des produits, à des normes universelles de l’ordre de 10 à 15%, ainsi que la promotion du produit algérien aussi bien au niveau local que sur les marchés internationaux.