"Bien informés, les hommes sont des citoyens; mal informés ils deviennent des sujets" (Alfred Sauvy)

Sidi Bel-Abbès : Des pyromanes mettent le feu à la petite aire boisée de Sidi Bouazza El Gharbi

Bouazza GHarbi aire boise2Alors que les associations écologiques locales n’ont de cesse d’appeler à la préservation de l’environnement en l’état et déployer même des efforts supplémentaires en vue de l’augmentation du couvert végétal à l’intérieur des espaces urbains et périurbains, certains individus ne se gênent pas à interagir différemment en multipliant les actes d’incivisme au quotidien sur ces sites, allant de l’arrachage de leurs arbres et arbustes jusqu’à la mise à feu volontaire de leurs sous-bois.

Par K.Benkhelouf

 

Ces pyromanes d’un nouveau genre viennent de cibler ces derniers jours la petite aire boisée de Sidi Bouazza El Gharbi qui n’est autre que le nouveau joyau de verdure de l’association « Jeunesse Volontaire ». Seuls les voisins de la cité éponyme, ont pu éviter la propagation des flammes en téléphonant à la  protection civile qui est intervenue  avec célérité sur les lieux. En effet la répétition de cet acte de pyromanie, ne peut avoir été déclenché que par un individu criminel, qui trouve plaisir à s’en prendre aux arbres et à la  végétation et ce qui l’habite en particulier et à la nature  dans son ensemble en causant  du tort à la faune et la flore existante. Mais,  dans ce cas-là, compte tenu du peu de dégâts occasionnés  grâce à la rapidité des interventions, l’on peut estimer que le sinistre pyromane n’a pu atteindre son objectif. Cependant que peut-on dire des sites forestiers éloignés des moyens de lutte contre les incendies, lorsque des actes criminels y sont déclenchés ?

Il est décevant de constater que beaucoup de personne ne comprennent pas qu’il est facile en très peu de temps de  mettre fin à l’existence d’un arbre, alors qu’il faut  des années, pour le voir  grandir. Et c’est le cas de cette petite aire boisée de Sidi Bouazza El Gharbi, dont il a fallu 3 ans aux arbres plantés, pour créer avec une minutieuse attention d’entretien de la verdure et de la joie, qu’un sinistre individu a voulu en quelques secondes détruire

Cependant, à l’écoute des défenseurs de la  nature, l’on entendra la même déclaration : « Que ces incendiaires soient sur, malgré leur mauvaises  intention nous nous  fatigueront  et découragerons jamais  avec leurs actes barbares. Nous sommes déterminés à continuer à embellir notre ville, pour nos enfants, tout en espérant des jours meilleurs »