"Bien informés, les hommes sont des citoyens; mal informés ils deviennent des sujets" (Alfred Sauvy)
ALGER - Quatre-cent-trente-quatre (434) nouveaux cas confirmés de Coronavirus (Covid-19), 487 guérisons et 8 décès ont été enregistrés durant les dernières 24 heures en Algérie, a indiqué vendredi à Alger le porte-parole du Comité scientifique de suivi de l'évolution de la pandémie du Coronavirus, Dr Djamel Fourar. Le total des cas confirmés s'élève ainsi à 18.242, celui des décès à 996, alors que le nombre des patients guéris est passé à 13.124, dont 487 en 24 heures, a précisé Dr Fourar, lors du point de presse quotidien consacré à l'évolution de la pandémie de la Covid-19. Il a indiqué que 23 wilayas n'ont recensé aucun nouveau cas positif au coronavirus durant les dernières 24 heures. Selon la même source, 12 wilayas ont enregistré entre 1 et 5 cas, tandis que 13 autres ont recensé plus de 6 cas chacune. Par ailleurs, 50 patients sont actuellement en soins intensifs, a également fait savoir Dr Fourar. Enfin, le même responsable a souligné que "la situation épidémiologique actuelle exige de tout citoyen vigilance et observation des règles d'hygiène et de distanciation physique", rappelant "l'obligation du respect du confinement et du port des masques". Il a aussi appelé à veiller à la santé des personnes âgées, notamment celles souffrant de maladies chroniques.

Création de start-up: sept incubateurs seront opérationnels en 2020

Création de start-up: sept incubateurs seront opérationnels en 2020
ALGER - Sept incubateurs ayant pour but la création de start-up et d’entreprises innovantes seront opérationnels en 2020, a indiqué mardi à Alger un haut responsable du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.
"Sept arrêtés ministériels pour la création de 7 incubateurs ont été émis récemment pour aider les jeunes universitaires porteurs d’idées innovantes à développer leurs solutions sans se soucier du financement, du bail de location ou des équipements", a précisé à l'APS le directeur central chargé de la recherche scientifique et du développement technologique au ministère, Sofiane Hicham Salaouatchi, en marge de la tenue de la 2ème édition des "Challenge Days".

Ces sept incubateurs seront répartis dans sept universités et écoles au niveau national, à l’instar de des Universités de Blida1, de M’Sila, de Ouargla et de l’Ecole polytechnique de Constantine, a-t-il précisé.

Il a souligné, dans le même contexte, que ces incubateurs seront placés sous l’autorité de l’Agence nationale de la valorisation de la recherche et du développement technologique, ajoutant qu’ils seront opérationnels après la publication des arrêtés ministériels au journal officiel.


Lire aussi: Djellab: le gouvernement prépare un "écosystème" favorable aux start-up


Selon lui, le but essentiel de la conception de ces incubateurs est d’encadrer les porteurs de projets innovants et de les accompagner pour créer leurs propres entreprises, ajoutant qu'un accompagnement leur sera assuré pour leur apprendre notamment à réaliser un plan d’affaire technico-économique.

La direction générale de la recherche scientifique et du développement technologique a apporté son soutien financier pour la conception de ces incubateurs par le biais du Fonds national de la recherche dans le cadre du programme de l’incubation", a-t-il encore précisé.

La seconde édition de "Challenge Days", liée à des thématiques futuristes et ayant pour thème "la Vie intelligente et l'Environnement", s'étale sur 3 jours avec pour ambition de mettre en pratique des idées innovantes et futuristes facilitant la vie quotidienne aux citoyens dans les domaines de l'environnement, de la santé et de l'agriculture, a appris l'APS auprès des organisateurs.

Les lauréats de ces "Challenge Days" bénéficieront d’une assistance personnalisée dans les incubateurs et seront accompagnés jusqu’à la concrétisation effective de leur projet de création de start-up, a affirmé la même source.