"Bien informés, les hommes sont des citoyens; mal informés ils deviennent des sujets" (Alfred Sauvy)

La pièce de pantomime "Mosaïque" fort appréciée à Oran

La pièce de pantomime "Mosaïque" fort appréciée à OranORAN - Les amateurs du 4ème art ayant suivi mercredi à la salle du conservatoire de musique Ahmed Wahby d'Oran la présentation en avant-première de la pièce en pantomime "Mosaïque" ont fort apprécié cette oeuvre mise en scène et conçue par Houari Ghaffour Bouzeboudja à partir d'une idée de l’artiste Mohamed Belfadel.
Le public présent a longuement applaudi cette deuxième expérience théâtrale en pantomime après celle qui a eu un franc succès, intitulée "Le cirque des clowns".

La pièce "Mosaïque, jouée par 10 acteurs dont deux comédiennes de Libye, aborde les péripéties d’un jeune désirant émigrer aux Etats-Unis dont l'arrivée coïncide avec l'attentat du 11 septembre 2001. Ces événements ont eu un grand effet sur sa vie. Il devint vagabond, puis prisonnier avant de retourner au pays d'origine dans un cercueil.

La représentation reproduit, en une heure, une série de faits politiques, sociaux et culturels dans le monde depuis septembre 2001, notamment dans des pays arabes comme l’occupation de l’Irak et l'intifadha du peuple palestinien, ainsi que des catastrophes naturelles et des épidémies dont la grippe aviaire et l'Ebola.


Lire aussi: Théâtre régional d’Oran : présentation jeudi de l’opérette "El Fadjr wal Miqsala"


Cette pièce a choisi une scénographie en lumière avec des effets sonores exprimant le moyen de renforcer le contenu artistique et utilisant des mouvements et expressions corporels pour faire passer le message, tout en les accompagnants de morceaux de musique célèbres à cette époque dont ceux de la chanson "Caravane to Baghdad" de l’artiste algérien Hamid Baroudi.

La nouveauté dans cette œuvre artistique alliant la comédie italienne "Del Arte" et la pantomime est l’utilisation des mouvements de trois personnages de cette comédie dont Arlequin.

Le metteur en scène a souligné que cette expérience est la première du genre dans le monde ayant nécessité des recherches pour sa concrétisation.

Mots clés :