"Bien informés, les hommes sont des citoyens; mal informés ils deviennent des sujets" (Alfred Sauvy)
ALGER - Quatre (04) personnes sont mortes et 10 autres ont été blessées dans cinq accidents de la route, survenus à travers le territoire national durant les dernières 24 heures, selon un bilan publié lundi par les services de la Protection civile. Le bilan le plus lourd a été enregistré au niveau de la wilaya d’Ouargla où une personne est décédée et trois autres ont été blessées suite au renversement d’un véhicule léger sur la route nationale RN 49, dans la commune d’Ouargla.

Deux productions du Théâtre d'Oran en tournée durant le Ramadhan

Deux productions du Théâtre d'Oran en tournée durant le RamadhanORAN - Deux productions à succès du Théâtre régional d'Oran "Abdelkader Alloula" (TRO) sont programmées pour une tournée à travers trois villes du pays au cours de ce mois de ramadhan, a-t-on appris lundi du directeur de cette structure culturelle.

 

Le Théatre national d'Alger "Mahieddine Bachtarzi" (TNA) accueillera à ce titre "Arlequin valet de deux maîtres" Ziani Cherif Ayad pour deux représentations prévues les 14 et 15 mai, a précisé Mourad Senouci.

Le public du TNA sera également convié le 28 mai à la découverte de la pièce de Mohamed Bakhti intitulée "Maaroud lel h'wa" qui sera aussi à l'affiche des Théâtres de Constantine (30 mai) et d'Oum El-Bouaghi (31 mai), a fait savoir le directeur du TRO.

Ces deux productions figurent parmi les plus récentes du TRO, a-t-il souligné, rappelant qu'elles ont été déjà jouées au TNA en mars dernier après les générales données à Oran.

La comédie "Arlequin valet de deux maîtres" avait été jouée en avant-première à Oran le 16 mars dernier à l'occasion de la commémoration de la 25ème année de la disparition du regretté dramaturge Abdelkader Alloula (1939-1994).

Cette pièce est le fruit d'un partenariat entre le TRO et le TNA en hommage à feu Alloula qui réalisa la première version de la même oeuvre en 1993.

La mise en scène est signée Ziani Cherif Ayad d'après l'adaptation du dramaturge Mohamed Bourahla basée sur le texte d'Alloula.