"Bien informés, les hommes sont des citoyens; mal informés ils deviennent des sujets" (Alfred Sauvy)

Le 7e Festival du Melhoun du 25 au 27 septembre à Mostaganem

Le 7e Festival du Melhoun du 25 au 27 septembre à Mostaganem
ALGER - Le 7e Festival de la poésie populaire algérienne dite "Melhoun", dédié à la mémoire de son fondateur, Sidi Lakhdar Benkhelouf, se tiendra du 25 au 27 septembre à Mostaganem, a annoncé son commissaire, Abdelkader Bendamèche.
Dédié au texte poétique populaire, ce festival verra la participation d'une dizaine de poètes venus, outre Mostaganem, de Biskra, El Bayadh et Relizane, entre autres.

 Des concerts de chants melhoun (bédouin et chaâbi), animés par Abdelkader Cherchem, Chaou et Cheikh Ould El Houari, entre autres, sont au menu de cette édition qui se tiendra au Théâtre régional Djilali-Benabdelhalim.

 Le programme prévoit également des déclamations poétiques en plus d'une rencontre scientifique sur "l'apport" de la poésie melhoun dans l'écriture de l'histoire".

Un hommage sera rendu à Belkacem Ould-Said et Cheikh Zerouk Daghfali, grands noms du Melhoun, à travers la projection de deux documentaires consacrés à la vie et l'œuvre des deux poètes.

Considérée comme un "grenier" dans lequel puisent notamment des paroliers et des chanteurs du châabi et du hawzi, la poésie melhoun constitue, en plus des documents et témoignages, une "matière" pour l'écriture de l'Histoire.

Institutionnalisé en 2003, le Festival culturel national de la poésie Melhoun vise à valoriser et à promouvoir les poètes et la poésie populaire(bédouine et citadine).