"Bien informés, les hommes sont des citoyens; mal informés ils deviennent des sujets" (Alfred Sauvy)
ALGER - Quatre-cent-trente-quatre (434) nouveaux cas confirmés de Coronavirus (Covid-19), 487 guérisons et 8 décès ont été enregistrés durant les dernières 24 heures en Algérie, a indiqué vendredi à Alger le porte-parole du Comité scientifique de suivi de l'évolution de la pandémie du Coronavirus, Dr Djamel Fourar. Le total des cas confirmés s'élève ainsi à 18.242, celui des décès à 996, alors que le nombre des patients guéris est passé à 13.124, dont 487 en 24 heures, a précisé Dr Fourar, lors du point de presse quotidien consacré à l'évolution de la pandémie de la Covid-19. Il a indiqué que 23 wilayas n'ont recensé aucun nouveau cas positif au coronavirus durant les dernières 24 heures. Selon la même source, 12 wilayas ont enregistré entre 1 et 5 cas, tandis que 13 autres ont recensé plus de 6 cas chacune. Par ailleurs, 50 patients sont actuellement en soins intensifs, a également fait savoir Dr Fourar. Enfin, le même responsable a souligné que "la situation épidémiologique actuelle exige de tout citoyen vigilance et observation des règles d'hygiène et de distanciation physique", rappelant "l'obligation du respect du confinement et du port des masques". Il a aussi appelé à veiller à la santé des personnes âgées, notamment celles souffrant de maladies chroniques.

La société civile appelée à rapprocher la jeunesse de la mémoire de la Nation

La société civile appelée à rapprocher la jeunesse de la mémoire de la NationALGER- Des spécialistes en Histoire et des acteurs d'associations intéressées par l'Histoire ont invité, mardi à Alger, les différentes franges de la société civile à redoubler d'efforts pour informer les jeunes d'aujourd'hui de l'histoire de la Guerre de libération et les rapprocher de la mémoire collective de la nation algérienne.

 

Il est du devoir des acteurs de la société civile de fournir davantage d'efforts pour rapprocher les enfants de la patrie de leur histoire et de leur mémoire collective, a indiqué Dr. Bitour Allel, de l'institut d'Histoire à l'université d'Alger dans une intervention à l'occasion d'un colloque sous le thème "la société civile et la jeunesse à la sauvegarde de la mémoire historique", organisée par la wilaya d'Alger, dans le cadre de la célébration du double anniversaire de l'Indépendance et de la jeunesse.

Relevant l'importance de construire des ponts entre la jeunesse et leur histoire car "tout acte civilisationnel inscrit dans l'histoire de cette nation doit faire l'objet de sauvegarde et de louange", M. Bitour a affirmé que toute atteinte aux symboles de la révolution est une atteinte à la mémoire de la nation".

Pour sa part, le président de l'association Mechaal Echahid, Mohamed Abed a mis l'accent sur l'importance de renforcer les liens entre les différentes franges de la société, soutenant que les cérémonies célébrant les différentes occasions historiques doivent prévoir des colloques et des conférences historiques au profit de tous les membres de la société, plutôt que de se limiter à l'aspect folklorique.

La comité de la wilaya d'Alger chargé de la préparation des cérémonies commémoratives des journées et fêtes nationales a prévu une série de rencontres et de conférences à l'occasion de la célébration du double anniversaire de l'indépendance et de la jeunesse.

Selon le président du comité, Mohamed Amrani, cette structure s'attèle à organiser des conférences de multiples thèmes proposés par les associations locales et les acteurs de la société civile.