"Bien informés, les hommes sont des citoyens; mal informés ils deviennent des sujets" (Alfred Sauvy)

Le moudjahid Abderrahmane Berrouane dit Hadj Saphar n’est plus

Le moudjahid Abderrahmane Berrouane dit Hadj Saphar n’est plusALGER - Le moudjahid et ancien cadre du ministère de l’Armement et des Liaisons générales (MALG), Abderrahmane Berrouane, dit Hadj Saphar, est décédé à l'âge de 90 ans, dans la soirée du mercredi à Alger, apprend-on auprès de ses proches.

 

Hadj Saphar, qui était également responsable de la Direction de la vigilance et du contre-renseignement (DVCR), sera inhumé aujourd’hui, jeudi, après la prière d’El Asr, au cimetière d’El Alia.

Le défunt, né à Relizane en 1929, a interrompu ses études de sciences politiques en France (Toulouse) en 1956, suite à l’appel à la grève générale du Front de libération nationale (FLN) pour rejoindre le maquis de l’ALN en wilaya V.

Il fera partie de la première promotion d’opérateurs radio, baptisée "promotion Zabana", qui sera affectée à la Direction des liaisons générales que dirigeait feu Abdelhafidh Boussouf dit Si Mebrouk, avant qu'il ne soit désigné à la tête de la DVCR (direction chargée du contre-renseignement au sein du MALG).

Après l’indépendance, il est chargé de l’organisation d’agences d’Air Algérie en Europe. En 1971, il dirige l’Agence touristique algérienne (ATA), puis, en 1976, l’Organisme national des Congrès et Conférences (ONCC). En 1978, il devient conseiller au ministère du Tourisme jusqu’à la retraite.

Le défunt Hadj Saphar a publié ses mémoires en 2015 (Editions Barzakh), sous le titre de: "Aux origines du MALG/ Témoignage d’un compagnon de Boussouf".