"Bien informés, les hommes sont des citoyens; mal informés ils deviennent des sujets" (Alfred Sauvy)

Guelma: appel à la réalisation d’un film sur la vie et l’œuvre de feu Houari Boumediene

GUELMA – LeHouari Boumedienes participants au 10ème colloque sur le président Houari Boumediene (1932-1978) ont appelé vendredi depuis Guelma à la réalisation d’un film retraçant la vie et l’œuvre de feu chef d’Etat.

Les présents à la salle omnisports de la commune Houari Boumediene, universitaires, historiens, moudjahidine et amis du deuxième président de l’Algérie indépendante ont souligné l’importance de mettre en avant les réalisations de feu Boumediene dans divers domaines, ‘’à travers des études et des analyses mettant les actions du président dans leurs conjonctures de l’époque’’.

Ils ont dans ce contexte encouragé l’analyse des actions entreprises par Houari Boumediene dans la conjoncture marquée par ‘’le défi d’édifier un Etat moderne et de se positionner sur la scène internationale dans une conjoncture caractérisée par une guerre froide et la présence de deux puissances économiques’’.

Auparavant, les autorités locales civiles et militaires ainsi que les séminaristes se sont dirigés à la localité de Arara, sur les monts du Beni Addi dans la commune de M’jaz Amar et ont visité la maison qui a vu naître Houari Boumediene, en  présence de la veuve du feu président, Anissa Boumediene.

Organisé par l’association locale Wiam pour la promotion des activités des jeunes, ce séminaire de deux jours a été marqué par la présentation de plusieurs conférences dans lesquelles universitaires, moudjahidine et diplomates étaient revenus sur des haltes aussi importantes que déterminantes dans la vie de feu Houari Boumedine, le chef d’Etat, le promoteur d’un nouvel système économique juste garantissant aux peuples de bénéficier  de leurs richesses et le défenseur acharné des causes justes, entre autres.

A l’issue de cette rencontre, commémorant le 40ème anniversaire de la disparition de Houari Boumediene, sa veuve, Mme Anissa Boumediene, des universitaires, des diplomates et des moudjahidine ont été honorés.