"Bien informés, les hommes sont des citoyens; mal informés ils deviennent des sujets" (Alfred Sauvy)
ALGER - L'Algérie a décidé de rappeler "immédiatement" pour consultations son ambassadeur en France, suite au caractère récurrent de programmes diffusés par des chaînes de télévision publiques françaises qui sont des "attaques contre le peuple Algérien et ses institutions, dont l'Armée nationale populaire", indique mercredi un communiqué du ministère des Affaires étrangères

Moussa Haddad s'éteint à l'âge de 81 ans

Moussa Haddad s'éteint à l'âge de 81 ans
ALGER- Le cinéaste Moussa Haddad,  producteur et réalisateur de plusieurs films à succès, est décédé mardi à Alger à l'âge de 81 ans des suites d'une longue maladie, a-t-on appris auprès de ses proches.
Né en 1937, Moussa Haddad avait travaillé comme assistant du réalisateur italien Gilo Pontecorvo sur le film "La bataille d'Alger" et de Enzo Peri (Trois pistolet pour César) avant de réaliser "L'inspecteur Tahar" en 1967, sa première œuvre qui a remporté un franc succès.

Moussa Haddad a également signé "Les vacances de l'inspecteur Tahar", une comédie à succès sortie en 1972, suivie la même année du film "Sous lepeuplier".

Il est aussi le réalisateur de "Hassan Terro au maquis" (1978), "Les enfants de novembre" (1975), "Libération" (1982) ou encore "Made In"(1999).

Moussa Haddad revient, après une longue absence derrière la caméra, avec le film "Harraga Blues", un drame social sur l'immigration clandestine sorti en 2012.  

En tant que producteur, Haddad est l'auteur du premier vidéoclip algérien pour une chanson de Boualem Chaker.

En décembre dernier, le Cercle des anciens de l'information et de la culture avait rendu hommage à Moussa Haddad, un des "brillants" réalisateurs qui ont marqué le cinéma algérien.