"Bien informés, les hommes sont des citoyens; mal informés ils deviennent des sujets" (Alfred Sauvy)

"Jusqu'à la fin des temps" de Yasmine Chouikh en compétition au 26e Fespaco

"Jusqu'à la fin des temps" de Yasmine Chouikh en compétition au 26e Fespaco
OUAGADOUGOU - Le long métrage de fiction "Jusqu'à la fin des temps" de la réalisatrice Yasmine Chouikh prendra part à la compétition officielle du 26e Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco) prévu dans la capitale burkinabé du 23 février au 2 mars prochains, annoncent les organisateurs.

"Jusqu'à la fin des temps" sera en lice pour l'Etalon d'Or de Yenenga avec 19 autres films en provenance de 16 pays, dont "Hakilitan" du Burkinabé Issiaka Konaté, "Les armes miraculeuses" du Camerounais Jean-Pierre Bekolo, "Les charognards" des Burkinabés Abdoulaye Dao et Hervé Eric Lengani, ou encore "Fatwa" du Tunisien Mahmoud Ben Mahmoud.

Sorti en 2017 "Jusqu'à la fin des temps" aborde une aventure amoureuse inaboutie née dans un cimetière. Ce premier long métrage de Yasmine Chouikh a d'abord brillé au festival d'Oran du film arabe et celui du film méditerranéen de Annaba en décrochant le "Annab d'or" et le "Whir d'or", avant de faire parler de lui à l'étranger.


Lire aussi: Le Prix Yamina Mechakra décerné à trois écrivaines


Au Festival international du film de Mascate, le film a emporté le "Khindjar d'or", la plus haute distinction, ainsi que les prix de la critique et de la meilleure interprétation masculine revenu à Djilali Boudjemaa, également distingué au 12e Festival international du film de femmes de Salé (nord du Maroc) pour le même film.

Le Rwanda est l'invité d'honneur de l'édition 2019 qui célèbre également le 50e anniversaire de la création du Fespaco.

Le Fespaco œuvre depuis sa création à la promotion du cinéma africain et à la création d'une plateforme d'échange entre cinéaste du continent.