"Bien informés, les hommes sont des citoyens; mal informés ils deviennent des sujets" (Alfred Sauvy)
ALGER - Quatre-cent-trente-quatre (434) nouveaux cas confirmés de Coronavirus (Covid-19), 487 guérisons et 8 décès ont été enregistrés durant les dernières 24 heures en Algérie, a indiqué vendredi à Alger le porte-parole du Comité scientifique de suivi de l'évolution de la pandémie du Coronavirus, Dr Djamel Fourar. Le total des cas confirmés s'élève ainsi à 18.242, celui des décès à 996, alors que le nombre des patients guéris est passé à 13.124, dont 487 en 24 heures, a précisé Dr Fourar, lors du point de presse quotidien consacré à l'évolution de la pandémie de la Covid-19. Il a indiqué que 23 wilayas n'ont recensé aucun nouveau cas positif au coronavirus durant les dernières 24 heures. Selon la même source, 12 wilayas ont enregistré entre 1 et 5 cas, tandis que 13 autres ont recensé plus de 6 cas chacune. Par ailleurs, 50 patients sont actuellement en soins intensifs, a également fait savoir Dr Fourar. Enfin, le même responsable a souligné que "la situation épidémiologique actuelle exige de tout citoyen vigilance et observation des règles d'hygiène et de distanciation physique", rappelant "l'obligation du respect du confinement et du port des masques". Il a aussi appelé à veiller à la santé des personnes âgées, notamment celles souffrant de maladies chroniques.

Sidi Bel-Abbès: Les étudiants de l’école des beaux-arts exposent des bannières sous le signe du ‘Hirak’

Beaux arts SBA 01"Poésies sans passeports ", c’est sous ce thème d’invite à la rêverie et au voyage, emprunté au titre d’un recueil du poète français Armand Robin, que les étudiants de l’école des Beaux-arts de Sidi Bel-Abbès ont tenu, jeudi dernier, à organiser une exposition assez singulière de l’art contemporain constituée essentiellement de bannières s’inspirant des évènements ayant marqué ces dernières semaines le champ politique national.

Les jeunes artistes ont jeté leur dévolu sur le kiosque à musique de la place Carnot pour présenter au public leurs travaux de composition picturale d’excellente facture, mêlant mots, signes et images selon une diversité de tons et de styles dignes des professionnels. Grand bravo à nos jeunes artistes pour cette remarquable sortie artistique qui a connu un franc succès auprès du public bel-abbésien. Chapeau bas également, pour la mise en forme de cette initiative, au directeur de l'école des beaux-arts qui n'est autre que le grand artiste-peintre Abdelkader Belkhrissat, qui n’ambitionne pas moins de créer intra-muros de véritables traditions de formation aux  Beaux-arts, allant au-delà même des référentiels pédagogiques officiels… » « Preuve en est, a-t-il fait observer en guise d’argumentaire lors d'une précédente rencontre, que sur le plan purement artistique, la formation assurée par notre école a permis la découverte à Sidi Bel-Abbès et ses localités alentour de nouveaux talents souvent ignorés par faute d’espaces culturels dans leurs villes, villages et quartiers de domiciliation.» 

M. M.