"Bien informés, les hommes sont des citoyens; mal informés ils deviennent des sujets" (Alfred Sauvy)

Tlemcen : divers programmes pour le développement des zones montagneuses

Tlemcen : divers programmes pour le développement des zones montagneuses
TLEMCEN - Les zones montagneuses de la wilaya de Tlemcen, couvrant 33 communes, bénéficieront, au cours de l’exercice 2019, d’un programme de développement diversifié en vue de leur promotion, a-t-on appris de la conservation locale des forêts.

 

Le programme financé par le Fond national de développement rural (FNDR) et le programme sectoriel de développement (PSD), prévoit la plantation de 964 hectares en arbres fruitiers, l’aménagement de plus de 629 km de piste outre l’ouverture de 136,5 km de pistes, la réalisation de 960 hectares de travaux sylvicoles et enfin l’acquisition de 8.810 ruches pleines.

Ces actions, a-t-on expliqué, visent à mieux valoriser le potentiel agricole et forestier et à améliorer l’attractivité des communes montagneuses en plus du développement des espaces fragilisés. Il s’agira également de règlementer les parcours, désenclaver les zones montagneuses et contribuer à la réduction du taux de chômage en impliquant la population riveraine. La wilaya de Tlemcen compte, sur ses 53 communes, 33 collectivités classées comme des zones montagneuses.


Lire aussi : Développement local: l'exploitation des ressources forestières, un modèle vivant de la participation active


es zones sont formées par trois chaines principales: les monts de Tlemcen qui s’étendent sur 13 communes avec une population de 189.700 habitants, les monts de Traras (16 communes avec une population de 151.200 personnes) et enfin les monts de Sebâa Chioukh, couvrant quatre communes avec une population de 26.100 âmes.

Ces montagnes s'étendent sur une superficie de 507 135 hectares soit 56% de la superficie totale de la wilaya. Elles ont subi par le passé une dégradation effrénée, ce qui a amené les pouvoirs publics à mettre en place un cadre stratégique de développement prenant en charge l’ensemble des préoccupations des populations concernées, a-t-on ajouté de même source.