"Bien informés, les hommes sont des citoyens; mal informés ils deviennent des sujets" (Alfred Sauvy)

Tentative de suicide collectif à Sidi Lahcene

Suicide tentative Sidi Lahcene 07

La nouvelle de la tentative d'un suicide collectif de citoyens en colère s'est répandue comme une traînée de poudre dans la paisible localité de Sidi Lahcene, distante de quelque 5 km à l'Ouest de la ville de Sidi Bel-Abbès... Cette scène de drame qui risquait à tout moment de basculer dans le réel a tenu en émoi, des heures durant, des citoyens venus en grand nombre afin de tenter de dissuader les parasuicidaires.

Par K. Benkhelouf

Une situation a été difficilement cernée par les éléments de la Police et de la Protection Civile de cette localité qui ne s'attendaient à gérer une situation aussi "extrême". La cause de ce mouvement d'humeur suicidaire découle,  de la liste des logements qu’allait distribuer, dans la même mâtinée, le wali de Sidi Bel Abbès, au niveau de la cité en question ou 300 logements, allaient rendre heureux des familles et mettre en peine d'autres dont ceux qui n’étant pas bénéficiaire dans cette liste, s’apprêtaient à commettre l’irréparable. En effet,  la déception et l’attente frustrée, avaient aveuglées, les protestataires, qui se sont dirigés en colère, vers  l’acte de suicide impardonnable et ce en montant sur le toit du siège de l’APC, pour se jeter dans le vide du haut du toit. Mais grâce à  l’intervention énergique des éléments de la Protection civile et de la sûreté urbaine, les personnes déstabilisées, ont été  remises à la raison et redescendu en bas de l’immeuble.

A entendre, les plaintes des  protestataires,  leur attente  n’à que  trop durée, le favoritisme et le non respect des mesure d’attribution, en sont la cause. Une situation qui semble, ne pas disparaître de sitôt, malgré les instructions faite par  la hiérarchie, d’éviter le manque de transparence et d’équité, qui sont devenus  les  raisons  obligeant les citoyens à se manifester pour revendiquer leur droit au logement..

Les cas de  tentative de  suicide avorté ou de ceux, qui se sont donné la mort est  aujourd’hui un véritable  débat de société  dont  l’importance ne se mesure pas dans les chiffres recueillis, mais par l'absence de prise en charge de ce phénomène naissant, qui Interpelle, dans notre wilaya,  par les  récents cas  enregistrés, en quelques jours d’intervalles. Ces cas de figure ont permis de mettre en exergue le rôle de la situation familiale et des conditions de vie et de cadre de vie, telle que « l’absence de logement »