"Bien informés, les hommes sont des citoyens; mal informés ils deviennent des sujets" (Alfred Sauvy)
ALGER- Un "dangereux" terroriste, recherché depuis 2018 pour son implication dans plusieurs actes criminels, a été capturé mardi à Aïn Temouchent par les services combinés de sécurité, indique jeudi un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN).

Lutte contre le Covid-19: des cadres et des fonctionnaires de la Santé distingués

 
 
Lutte contre le Covid-19: des cadres et des fonctionnaires de la Santé distinguésALGER - Des cadres et des fonctionnaires du secteur de la santé ont été distingués à Alger par le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Youcef Belmehdi en compagnie du ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid, en reconnaissance de leurs efforts incommensurables consentis dans la lutte contre le nouveau coronavirus (Covid-19) et leurs sacrifices considérables pour sauver des vies humaines.

Lors d'une cérémonie organisée mardi à l'occasion de la célébration de la nuit du destin (Lailat El-Qadr), diffusée sur la chaîne 5 de la télévision publique, les deux ministres ont distingué le Pr. Si Ahmed El Mahdi, décédé de covid-19 lors de l'accomplissement de son devoir professionnel, et l'infirmière Karima Azzoug pour ses efforts consentis dans la lutte contre la pandémie ainsi que d'autres cadres.

M. Belmehdi et Benbouzid, ont également honoré à cette occasion l'ancien ministre des Affaires religieuses, Pr. M'hamed Benredouane, actuellement hospitalisé.

En outre, un groupe de récitants ayant pris part au concours "El faïz el moutamayiz", lancé cette année par le ministère des Affaires religieuses et des wakfs via Skype, vu les circonstances induites par la pandémie du nouveau coronavirus, a été distingué à cette occasion.

Le premier prix de ce concours qui a vu la participation de 31 récitants issus de 19 wilayas a été remporté par Mohamed Irchad Marbaï de Constantine, alors que le deuxième et troisième prix sont revenus respectivement à Abdelaziz Choukri de la wilaya d’Alger et Toufik Abdelli de la wilaya de Mostaganem.

Des distinctions ont également été remises aux professeurs ayant encadrés le concours qui ont salué les efforts du ministre des Affaires religieuses dans la préservation de cette tradition louable, à savoir: l’organisation de concours de récitation du Saint coran, en dépit de la conjoncture que vit le pays.


Lire aussi: Coronavirus: 19 décès parmi le personnel médical et paramédical


Dans son allocution, lors de la cérémonie de distinction, le ministre a souligné que « tout acte de bienfaisance est récompensé et rétribué en cette nuit sacrée et non pas uniquement les pratiques religieuses, y compris si l’on évite un mal à un musulman, telle une contamination, ou tout autre acte pouvant entraîner la mort d’une personne".

"Nous avons appris de nos expériences passées, de notre histoire et notre patrimoine que les épreuves ne durent pas, et le fait de retarder les joies de notre petite famille, le jour de l’Aïd, est mû par notre profonde conviction que les joies nationales passent avant, car l’intérêt du groupe prime sur l’intérêt personnel", a-t-il estimé.

"Si notre peuple continue à faire preuve d'une grande conscience et d'un haut sens des responsabilités, en respectant les mesures religieuses, médicales et juridiques, pour l'intérêt de tous, il connaîtra certainement un avenir radieux et barrera ainsi la route aux réticents et détracteurs", a-t-il soutenu.

A cette occasion, M. Belmehdi a rappelé que "clairvoyance et la bonne gestion démontrées précédemment, dès l’apparition du virus, ont permis de réduire les pertes et les effets de cette pandémie, saluant par la même la solidarité et l’entraide affichées par notre peuple durant cette crise".

"De par son élan solidaire face à cette épreuve", poursuit-il, "la Nation, toutes franges confondues, a fait montre d'un sens aigu des responsabilités, dans l'espoir de construire un avenir qui sera certes rempli de défis et d’enjeux, tout en poursuivant le processus de réforme nationale".

"A l’occasion de la nuit du destin, l’Algérie rend hommage, à titre symbolique, aux Gens du Coran (Ahl El Coran), à travers lesquels elle félicite, également, tous les porteurs de la bannière du livre d’Allah qui aspirent à un avenir meilleur et s’apprêtent, inchAllah, à l’ouverture de la grande mosquée d’Alger, ce centre de rayonnement civilisationnel", a ajouté le ministre.