"Bien informés, les hommes sont des citoyens; mal informés ils deviennent des sujets" (Alfred Sauvy)
ALGER - Un terroriste répondant au nom de Melouki Ahmed a été capturé samedi à In M'guel, dans la wilaya de Tamanrasset, par un détachement de l'Armée Nationale Populaire qui opérait en coordination avec les services de la Sûreté Nationale, indique dimanche un Communiqué du Ministère de la Défense Nationale (MDN)................ ALGER - Deux (2) éléments de soutien aux groupes terroristes ont été arrêtés lundi à Tamanrasset par des détachements de l'Armée nationale populaire (ANP), indique samedi un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN).

Mostaganem: décès du moudjahid Abdelkader Kouini dit Nacer

MOSTAGANEM- Le moudjahid Abdelkader Kouini, dit Nacer, un des artisans du déclenchement de la glorieuse Guerre de libération nationale à Ain Témouchent, est décédé jeudi à Sidi Ali (Mostaganem) à l’âge de 94 ans, a-t-on appris auprès de la direction des Moudjahidine et ayants droit.

 

Né à Oran et ayant étudié à Ain Témouchent, le défunt était un ancien des Scouts musulmans algériens (SMA). Il entama son activité militante suite aux massacres du 8 mai 1945 en adhérant au parti Mouvement de triomphe des libertés démocratiques (MTLD).

Il a rejoint ensuite un groupe de l’Organisation secrète (OS). Il fut arrêté par le colonisateur français en compagnie d’autres éléments et condamné à une peine de prison le 6 mars 1951.Après avoir purgé cette peine, il reprit son activité militante à la kasma du MTLD à Ain Témouchent devenant son responsable en 1953, ce qui lui a valu un nouvel emprisonnement de six mois.

Une fois sorti de la prison militaire d’Oran, le regretté moudjahid contribua à la préparation du déclenchement de la Guerre de libération armée dans la région d'Ain Témouchent. Abdelkader Kouini fut une nouvelle fois arrêté par les forces coloniales françaises en décembre 1954. Il a été torturé et condamné à 20 ans de prison le 15 mars 1955 puis à huit ans de réclusion le 28 mars 1955, a-t-on évoqué.

Le défunt a été libéré le 7 mai 1962 et désigné responsable de la ville d'Ain Témouchent durant la période transitoire, puis député au Conseil national. Sa dépouille a été inhumée au cimetière de la commune de Sidi Ali après la prière d'El Asr. (APS)