"Bien informés, les hommes sont des citoyens; mal informés ils deviennent des sujets" (Alfred Sauvy)

Dépôts bancaires en devises: la dernière note de la BA ne concerne que les étrangers

Dépôts bancaires en devises: la dernière note de la BA ne concerne que les étrangersALGER - La dernière note de la Banque d'Algérie (BA) relative à l'obligation de déclarer l'origine des dépôts bancaires en devises "concerne exclusivement les étrangers", a précisé, jeudi, le ministre des Finances, Mohamed Loukal dans sa réponse aux préoccupations des membres de l'Assemblée populaire nationale (APN) concernant le Projet de loi de finances (PLF 2020)
S'exprimant lors d'une plénière présidée par le président de l'APN, Slimane Chenine, en présence d'un nombre de ministres,  M. Loukal a indiqué qu'il "est clair que la dernière note de la BA faisant obligation de justifier de l'origine des fonds en devises, est destinée exclusivement aux étrangers, comme exigé par l'article 72 de la Loi de finances 2016".

La BA avait demandé aux banques dans une correspondance datée du 27octobre écoulé, que " toute alimentation d'un compte devises pour un  montant égal ou supérieur à l'équivalent de mille (1.000 euros) doit être appuyée, préalablement, par une déclaration douanière d'importation de ce montant".  

La note de la BA repose également, selon M. Loukal, sur le règlement du Conseil de la monnaie et du crédit du 21 avril 2016, qui énonce l'obligation de déclarer les montants en devise détenus par les voyageurs résidents et non-résidents.

Le ministre a rappelé qu'il avait personnellement exempté les citoyens, en juin 2018, lorsqu'il était gouverneur de la BA, de déclarer la source d'alimentation en monnaie nationale et en devises. 

" Cette mesure incitative a permis de drainer environ 500 million de dollars en nouveaux dépôts en seulement sept (7) mois", a fait savoir M. Loukal, mettant l'accent sur l'impératif d'assoire "la confiance entre le client, l'administration et les banques".

Mots clés :