"Bien informés, les hommes sont des citoyens; mal informés ils deviennent des sujets" (Alfred Sauvy)

Adrar : plaidoyer pour le respect des phases de traitement des cancéreux

Adrar : plaidoyer pour le respect des phases de traitement des cancéreuxADRAR- Les participants aux journées de formation sur le fonctionnement et la gestion du service d’oncologie ouvertes, samedi à Adrar, ont plaidé pour le nécessaire respect des différentes phases de traitement pour les cancéreux.
Initiée par l’association caritative d’aides aux cancéreux "El-Ghith El-Qadim" en direction des corps médical et paramédical, cette rencontre, qui a eu pour cadre le siège du centre anticancéreux d’Adrar, a permis aux encadreurs de présenter des instructions et conseils ayant trait aux mesures de traitement des cancéreux, de la consultation, dépistage au traitement et la prise en charge psychologique des patients.

Les intervenants, experts du centre anticancéreux "Pierre Marie Curie" d’Alger, ont, à ce titre, passé en revue les volets liés au rôle du patient, les conditions de prise en charge des patients soumis au traitement par chimiothérapie, l’éducation thérapeutique et les voies de traitement des cancéreux aux stades avancés.

Les meilleures méthodes du lancement du traitement de chimiothérapie et de radiothérapie, la préparation du malade aux séances de traitement, le rôle de diagnostic pour l’orientation appropriée des cancéreux en fonction des cas malades et la quantité des doses d’injections à prodiguer aux malades, ont aussi été évoqués lors de cette rencontre de deux jours.


Lire aussi : L'impératif du dépistage précoce du cancer


 
Dans ce cadre, le contrôleur général chargé de la communication à l’établissement hospitalier spécialisé dans le traitement des cancéreux, M. Azzouz Noureddine, a déclaré que cette rencontre a été mise à profit pour présenter les dernières découvertes médicales réalisées dans le traitement des cancéreux.

Cette rencontre s’assigne comme objectifs le perfectionnement du niveau professionnel des corps médical et paramédical et l’amélioration des prestations médicales spécialisées, a indiqué le président de l’association "El-Ghith El-Qadim", Toumi Abderrahmane.

Cette initiative intervient la veille de la mise en exploitation,dimanche, du service d’oncologie au centre anticancéreux (CAC) d’Adrar après son encadrement en ressources humaines spécialisées et l’équipement de cette structure en moyens médicaux nécessaires, a fait savoir le directeur du CAC, Abdallah Bahti.