"Bien informés, les hommes sont des citoyens; mal informés ils deviennent des sujets" (Alfred Sauvy)
ALGER- Un "dangereux" terroriste, recherché depuis 2018 pour son implication dans plusieurs actes criminels, a été capturé mardi à Aïn Temouchent par les services combinés de sécurité, indique jeudi un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN).

Espèce en voie de disparition, le guépard saharien réapparaît de nouveau dans l'Ahaggar

Tamanrasset : Le guépard saharien réapparu dans l'Ahaggar ...

ALGER - Le guépard saharien, espèce en voie de disparition, est de nouveau réapparu dans le parc culturel de l’Ahaggar (Tamanrasset), a annoncé lundi à Alger le directeur du projet des parcs culturels algériens (Ppca), Salah Amokrane.

 

Après plus de dix ans de son dernier signalement, le guépard saharien, espèce inscrite sur la liste rouge menacée d’extinction par l’Union internationale pour la conservation de la nature, a été observé récemment par les équipes scientifiques de l’Office du parc culturel de l’Ahaggar (Onpca).

S’exprimant lors d’un point de presse à l’occasion de la clôture du mois du patrimoine 2020, le directeur du Ppca a présenté un court documentaire sur les missions de recherches scientifiques et les images du guépard prises dans l’Atakor au cœur du parc de l’Ahaggar.

Il a expliqué que ce projet a mobilisé "une cinquantaine d’agents de l’Onpca de différentes spécialités pendant 120 jours et 40 caméras fonctionnant en continu générant ainsi une nouvelle banque de données de plus de 230 000 photos qui sont à l’étude".

Intervenant par visioconférence depuis Tamanrasset, le directeur de l’Onpca Hamoud Amerzagh a expliqué que ces missions de recherches effectuées en 2017,2019 puis en mars dernier obéissent à un protocole scientifique impliquant les habitants de l’air géographique du parc ainsi que leurs connaissances et savoir-faire.

Saluant cette découverte majeure et les efforts de l’équipe ayant travaillé sur ce projet, la ministre de la Culture Malika Bendouda a rappelé le rôle "important des parcs culturels", étendus sur 43% de la superficie du pays, dans la "préservation de la biodiversité et du patrimoine culturel et naturel".

Présente à ce point de presse, la représentante résidente du Pnud (Programme des nations unies pour le développement) en Algérie, Aliko Blerta, a pour sa part félicité l’Algérie pour cette "avancée" et assuré du soutien du programme onusien pour "une meilleure préservation de la biodiversité dans les parcs culturels algériens".

Le guépard saharien (Acinonyx jubatus hecki), appelé Amayas dans la région est une espèce menacée qui ne compte pas plus de 200 individus à travers le monde.

Depuis 2016, le Ppca oeuvre à la mise en place, la réalisation et le suivie du projet de conservation de la biodiversité d'intérêt mondial et utilisation durable des services écosystémiques dans les parcs culturels en Algérie.