"Bien informés, les hommes sont des citoyens; mal informés ils deviennent des sujets" (Alfred Sauvy)

Une équipe de l'UDES/CDER reçoit le prix national de l'énergie globe Algérie 2019

Une équipe de l'UDES/CDER reçoit le prix national de l'énergie globe Algérie 2019ALGER - Une équipe de la division de la recherche "équipement en énergies renouvelables" de l'Unité de développement des Equipements solaires (UDES) du Centre de développement des ENR (CDER) a reçu le prix national de l'énergie globe Algérie 2019, a indiqué dimanche le CDER dans un communiqué.

 

L'équipe "Equipement et applications héliothermique"(EAH) de la division de la recherche équipement en énergies renouvelables de l' UDES/CDER a reçu le prix national de l'énergie globe Algérie 2019 avec la valorisation des biomatériaux pour une meilleure efficacité énergétique dans les bâtiments algériens, a précisé la même source. 

Ce projet dirigé par le Dr Mourad Chikhi, maître de recherche à l'UDES/CDER porte sur la réutilisation et la valorisation d'un déchet de pâte à papier généré par l'industrie du papier recyclé .

Le papier de pâte récupéré est destiné à être réutilisé pour la fabrication de matériaux de construction et isolants appliqués dans le secteur du bâtiment en raison de sa composition et de sa structure fibreuse, explique le CDER.

En fait, une étude préliminaire a été menée pour caractériser ce matériau et en vérifier la toxicité, ajoute le communiqué.

Le recyclage du carton et du papier usagés est une activité industrielle très prometteuse qui contribue à la préservation des ressources naturelles et à la protection de l’environnement.

Cependant, du fait que le papier est soumis à un cisaillement mécanique élevé et à un traitement chimique, une partie des fibres est dégradée et perd ses propriétés pour être finalement rejetée comme non recyclable.

Par conséquent, de grandes quantités de déchets sont générées et stockées à proximité de l’usine en attendant leur transport vers la décharge, ce qui représente un fardeau financier supplémentaire considérable pour l’entreprise.


Lire aussi: Gaz : après une année 2018 record, une croissance plus modérée en vue


Le projet  en question vise à traiter les déchets industriels difficiles à gérer en les réutilisant et en les valorisant dans la fabrication de nouveaux matériaux tels que les matériaux isolants et les matériaux de construction à haute efficacité énergétique dans les bâtiments.

La forte demande en matériaux d’isolation et de construction associée à la croissance rapide du secteur du bâtiment en Algérie, d’une part, et la disponibilité des déchets de pâte à papier générés par une douzaine d’usines de recyclage, d’autre part, sont les principales raisons qui ont motivé le lancement de ce projet de recherche et développement, note le CDER.

L’innovation de ce projet est de réutiliser les déchets de l’industrie papetière comme renforcement dans le secteur des matériaux de construction.

Selon le CDER, l’objectif est de transformer ces déchets en matières premières en tant que matériaux d’isolation ou de construction dans les bâtiments.            

Les matériaux composites à base de fibres naturelles, également appelés biocomposites, matériaux écologiques, matériaux respectueux de l’environnement, etc., ont révélé une meilleure faisabilité technique et économique pour des matériaux similaires fabriqués avec des fibres synthétiques, a conclut le communiqué.