"Bien informés, les hommes sont des citoyens; mal informés ils deviennent des sujets" (Alfred Sauvy)

Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /htdocs/templates/octobre_03_2017_3/functions.php on line 201

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /htdocs/templates/octobre_03_2017_3/library/Designer/Content/SingleArticle.php on line 198

La prime de solidarité scolaire passe de 3.000 à 5.000 da

Réunion du Gouvernement : augmentation de la prime de solidarité scolaire
ALGER - Le Premier ministre, Noureddine Bedoui, a décidé lors d'une réunion du Gouvernement, tenue dimanche sous sa présidence, l'augmentation de la prime de solidarité scolaire de 3.000 DA à 5.000 DA au profit de trois millions d'élèves.
"Le Premier ministre, Noureddine Bedoui a décidé d'augmenter de 3.000 DA à 5.000 DA la prime de solidarité scolaire, dont bénéficient actuellement près de 3 millions d'élèves, et que l'Etat destine aux catégories démunies", indique un communiqué des Services du Premier ministère, qui ajoute que cette décision "confirme le soutien permanent de l'Etat à ces catégories et consacre son caractère social en matière de scolarisation à tous les enfants du pays, conformément à la Constitution".

En outre, le Gouvernement a examiné un projet de décret exécutif modifiant et complétant le décret exécutif 96-298 du 8 septembre 1996, portant revalorisation du montant de la prime de scolarité, fixée depuis 1994 à 400 DA à 3.000 DA, pour chaque enfant scolarisé dans les trois paliers (primaire, moyenne et secondaire). Cette disposition a été approuvée et le Premier ministre qui a ordonné sa mise en application immédiate à l'occasion de la prochaine rentrée scolaire au profit de plus de 9 millions élèves.

Les communes seront chargées du versement de cette prime également aux parents d'élèves sans revenus à travers la mobilisation du Fonds de solidarité des Collectivités locales.

A ce propos, le Premier ministre a déclaré que ces deux décisions découlent de l'attachement du Gouvernement quant à la nécessité de soutenir les familles à l'occasion de la rentrée scolaire.        

Ces deux décisions viennent consacrer les hautes valeurs de solidarité et d'entraide sociales à cette occasion, en vue de garantir les mêmes niveaux de prise en charge et la bonne préparation à nos élèves, avec les mêmes chances de réussite dans les études.