"Bien informés, les hommes sont des citoyens; mal informés ils deviennent des sujets" (Alfred Sauvy)

Des mesures coercitives contre les industries à l'origine de la pollution des plages

Des mesures coercitives contre les industries à l'origine de la pollution des plagesALGER- Le ministre de l'Intérieur, des collectivités locales et de l'aménagement du territoire, Salaheddine Dahmoune a adressé une instruction aux walis au niveau des villes côtières, dans laquelle il les enjoint à prendre "les mesures coercitives" contre les entreprises industrielles à l'origine du déversement de liquides polluants dans les plages, a indiqué jeudi un communiqué du ministère.

"Suite à l'action des comités d'inspection dépêchés dans les plages de 14 wilayas côtières, et après exploitation des rapports relatifs à l'opération, lesquels ont révélé la présence de conduites industrielles qui déversent des liquides polluants dans certains plages, M. Salaheddine Dahmoune a signé une instruction ministérielle destinée aux walis, portant nécessité d'intensifier l'action de contrôle des activités des entreprises industrielles qui déversent des liquides polluants pour l'environnement, notamment au niveau des plages et oueds et qui menacent la santé du citoyen".

Dans son instruction, le ministre de l'intérieur a souligné la nécessité d'intensifier l'action sur le terrain, de mener des opérations inopinées d'inspection et de contrôle de la conformité de l'activité des entreprises industrielles aux permis d'exploitation, et de prendre des mesures coercitives en toute fermeté, allant jusqu'à la fermeture de l'infrastructure industrielle dans le cas où l'implication de cette dernière dans la pollution de l'eau de mer est avérée".

Le ministre a, également, appelé à accorder l'intérêt nécessaires aux bureaux d'hygiène municipaux.