"Bien informés, les hommes sont des citoyens; mal informés ils deviennent des sujets" (Alfred Sauvy)

Soudan: levée du couvre-feu et libération de tous les manifestants arrêtés

Soudan: levée du couvre-feu et libération de tous les manifestants arrêtés  KHARTOUM - Le chef du conseil militaire soudanais, Abdel-Fattah al-Burhan Abdel-Rahman, a annoncé samedi la levée du couvre-feu et la libération des manifestants arrêtés lors des derniers évènements, tout en s'engageant à la formation d'un gouvernement civil après des consultations avec l'opposition.

 

Le chef du conseil militaire de transition, Abdel Fattah al-Burhan Abdel-Rahman, qui a succédé vendredi au ministre de la Défense, Awad Mohamed Ahmed Ibn Auf, a annoncé la levée du couvre-feu, instauré jeudi dernier, la libération de tous les manifestants arrêtés ces dernières semaines et promis d'"éliminer les racines" de l'ancien régime du président Omar el-Bachir, ont rapporté des médias locaux.

Lors son discours à la nation retransmis en direct à la télévision d'Etat, deux jours après le renversement d'al-Béchir par l'armée, il s'est également engagé à faire juger les personnes qui ont tué des manifestants, ont poursuivi les mêmes sources.

Un gouvernement civil sera formé après des consultations avec l'opposition et la période de transition ne dépassera pas deux ans, a-t-il en outre assuré.

Le président du Conseil de transition soudanais a annoncé la fin du couvre-feu, ainsi que la dissolution des gouvernorats des régions du pays.

"J'annonce la fin du mandat des gouverneurs et que cette tâche incombera aux chefs des régions militaires chargés de gérer les affaires de l'Etat", a-t-il précisé.

"Une invitation ouverte au dialogue pour tous les secteurs de la société, les partis politiques et les organisations de la société civile sera adressée sous peu", a-t-il également fait savoir invitant "toutes les parties à s'asseoir à la table du dialogue pour parvenir à la paix et à la coexistence pacifique et à la stabilité du Soudan, conformément aux aspirations des populations".


Lire aussi: Soudan: le nouveau chef du conseil militaire de transition prête serment


Le Conseil militaire de transition soudanais s'est engagé, dans ce contexte, à instaurer un régime civil pendant une période transitoire de deux ans maximum, au cours de laquelle le pouvoir de l'Etat sera confié à un gouvernement civil formé par le peuple.

Abdel-Fattah al-Burhan Abdel-Rahman a prêté le serment constitutionnel vendredi en tant que président du Conseil militaire de transition au Soudan, succédant au ministre de la Défense, Awad Mohamed Ahmed Ibn Auf, qui a annoncé sa démission plus tôt dans la journée.

Ce dernier avait annoncé jeudi la destitution du président Omar al-Béchir et de son gouvernement, avant de prendre la tête du Conseil militaire de transition destiné à diriger le pays pendant une période de deux ans.

"Moi, président du Conseil militaire de transition, annonce ma démission de ce poste (...) J'annonce la désignation du lieutenant-général Abdel-Fattah al-Burhan à la présidence du conseil militaire de transition", a-t-il déclaré dans un communiqué diffusé par la télévision officielle.

Depuis le 19 décembre dernier, le Soudan est le théâtre de manifestations populaires contre la détérioration de la situation économique et la hausse des prix des produits de première nécessité.