"Bien informés, les hommes sont des citoyens; mal informés ils deviennent des sujets" (Alfred Sauvy)

Partenariat Algérie-Egypte: signature d'une convention pour la mise en place d’une ferme aquacole mixte à Bechar

Convention pour la mise en place d’une ferme aquacole mixte à Bechar ORAN- Une convention pour la mise en place d’une ferme aquacole mixte implantée à Bechar (sud Ouest d'Algérie) dans le cadre d'un partenariat entre l’Algérie et l’Egypte a été signée mercredi à Oran, en marge de l’ouverture du 8ème Salon international de la pêche et de l’aquaculture (SIPA 2019).
La convention a été signée par le directeur de la pêche et de l’aquaculture Taha Hammouche, du côté algérien et le directeur exécutif du Projet des fermes mixtes avec les pays africains Maher Abdel Mouniime, du côté égyptien.

La cérémonie de signature a été présidée par le ministre algérien de l’Agriculture, du développement de la pêche, Chérif Omari et son homologue, le ministre égyptien de l'Agriculture et de la Valorisation des sols, Azzedine Aboustite.


Lire aussProduction aquacole en Algérie: une croissance de plus de 20% à la fin 2019


Alors que le partenaire algérien s’engage à bâtir la ferme et à assurer tous les moyens matériels, le côté égyptien s’en chargera lui de la gestion de la production au niveau de la ferme, a-t-on encore ajouté.

Le ministre de l'Agriculture, du développement rural et de la pêche, M. Omari a mis en exergue l'importance du développement du partenariat et de la coopération avec l'Egypte qui dispose d'"une grande expérience dans le domaine de l'aquaculture d'eau douce".

Le ministre égyptien s’est réjoui de la concrétisation de ce projet de coopération "dont le but est de le réaliser selon les normes scientifiques", exprimant son souhait que cette ferme expérimentale soit concrétiser dans les différentes régions du pays.

L’Egypte est classée 8ème dans le monde en matière d’aquaculture d’eau douce, avec une production qui dépasse 1,6 million de tonnes par an, a fait savoir le ministre égyptien, estimant que les deux pays gagneraient à développer la coopération dans le domaine de l’aquaculture.

Mots clés :