"Bien informés, les hommes sont des citoyens; mal informés ils deviennent des sujets" (Alfred Sauvy)
ALGER - Une secousse tellurique d'une magnitude de 3,6 sur l'échelle ouverte de Richter a eu lieu dimanche à 02h52 minutes (heure locale) dans la wilaya de Chlef, a indiqué le Centre de Recherche en Astronomie Astrophysique et Géophysique (CRAAG) dans un communiqué...........ALGER- Des détachements de l’Armée Nationale Populaire (ANP) ont intercepté, vendredi, à Tamanrasset, In Guezzam et Bordj Badji Mokhtar, trois (03) individus et saisi un (01) camion, trois (03) véhicules tout-terrain ainsi que divers outils d'orpaillage, indique samedi un communiqué du ministère de la Défense (MDN).

Sahara occidental : élan de solidarité Latino-américain avec la cause sahraouie

Image associée

TIFARITI (territoires sahraouis libérés) - La cause sahraouie a réalisé d'énormes avancées en Amérique Latine, a affirmé l’Ambassadeur de la République arabe sahraouie démocratique (RASD) au Mexique, Ahmed Mouley Ali Hamadi, saluant l’élan de solidarité aussi parmi Mouvements et associations de société civiles dans les pays de cette région.

Dans une déclaration à l’APS, en marge des travaux du Congrès du Front Polisario tenu récemment à Tifariti (territoires sahraouis libérés), Ahmed Mouley Ali Hamadi a indiqué que même si les Sahraouis installés au Mexique ne sont pas nombreux, plusieurs activités politiques et culturelles sont organisées, notamment au niveau des universités pour la sensibilisation sur leur "juste cause et la mobilisation contre le pillage des ressources naturelles du peuple Sahraoui, propriétaire légitime du territoire".

Selon le diplomate sahraoui, huit étudiants et trois professeurs universitaires qui se trouvent actuellement au Mexique, activent souvent dans ce pays plaidant pour une solution au conflit au Sahara occidental, à  travers l'exercice du peuple sahraoui de son droit à l'autodétermination, après quatre décennies d’occupation marocaine.


Lire aussi: 2019-Sahara occidental: retour au blocage après l’espoir de règlement du conflit


Rappelant que la RASD entretient de bonnes relations diplomatiques avec le Mexique depuis 1987, le diplomate a précisé que les enseignants qui avaient suivi leur cursus universitaire à Cuba, sont également des chercheurs spécialisés dans le domaine économique au sein des Universités mexicaines, dont l'Université nationale autonome mexicaine (Unam), la plus grande structure de l'enseignement supérieur en Amérique Latine.

"Ils sont attachés à l'ambassade et répondent présents quand ils sont sollicités pour animer ou encadrer des activités politiques et culturelles liées à la cause sahraouie", a-t-il expliqué, saluant, à l’occasion, les efforts de la société civile mexicaine dont l’Association de solidarité avec la RASD (Amaras), et également le Collectif pour un Sahara libre.

Visites et combat contre la désinformation marocaine

"Un extraordinaire élan de solidarité avec le peuple sahraoui, existe au Mexique et aussi en Amérique Latine", s’est félicité Ahmed Mouley Ali Hamadi, faisant état de quelque 300 mexicains ayant visité les camps de réfugiés sahraouis, dont 70 ressortissants du même pays se sont déplacés vers Tifariti depuis 2015.

Pour l'ambassadeur sahraoui, ce genre de visites a permis à des cinéastes mexicains la réalisation d’au moins dix documentaires sur la situation des réfugiés et la question sahraouie, en plus de la publication de 12 livres, outre des expositions photos.

Dans le sillage de la solidarité latino-américaine, 11 associations de solidarité avec le peuple sahraoui en Amérique Latine, se sont concertées pour la tenue d’une conférence internationale de soutien au peuple sahraoui au mois de mai prochain au Panama ou en Colombie.

L'objectif est de "sensibiliser sur la cause sahraouie et lutter contre la désinformation marocaine", selon le coordinateur de l’Association équatorienne d'amitié avec le peuple sahraoui (AEAPS), Pablo De La Vega qui s’exprimait dans une déclaration à l’APS, en marge du Congrès du Front Polisario.


Lire aussi: Processus de paix au Sahara occidental: Brahim Ghali appelle l'ONU à "plus d'efforts"


Il s’agit, selon M. De La Vega, des Associations de solidarité avec le peuple sahraoui, au Brésil, Argentine, Chili, Bolivie, Pérou, Equateur, Venezuela, Colombie, Mexique, Panama, Nicaragua et Cuba.

L’ouverture d’une représentation diplomatique de la RASD à Quito (Equateur) en décembre 2015, a permis de donner plus de visibilité au combat du peuple sahraoui, selon le coordinateur de l’AEAPS.

Saluant la lutte et les efforts de la diaspora sahraouie en Equateur, M. De La Vega, qui a rappelé la position équatorienne solidaire "inchangée" envers les Sahraouis depuis 1982, a loué les efforts consentis par la communauté sahraouie en Equateur, notamment depuis l’ouverture d’une représentation diplomatique de la RASD à Quito en 2015, mettant en exergue les échanges entre des municipalités équatoriennes et des villes sahraouies.

Début octobre, un groupe d'organisations syndicales de neuf pays d'Amérique Latine et des Caraïbes venus d’Argentine, Brésil, Colombie, Equateur, Salvador, Guatemala, Mexique, Pérou et la République Dominicaine, avait réaffirmé à Quito, son soutien à la lutte du peuple sahraoui et à sa cause pour la liberté et l'indépendance, et ce, lors d’une réunion organisée par l'Union générale des travailleurs de l'Equateur (UGTE).