"Bien informés, les hommes sont des citoyens; mal informés ils deviennent des sujets" (Alfred Sauvy)

Sidi Bel-Abbès: Des dizaines de personnes munies d'armes blanches occupent la D.G de l'ENIE

ENIE DG assaillantsDes dizaines de personnes munies d’armes blanches ont pris d'assaut, dans la matinée de mardi, le siège de la direction générale de l’Entreprise nationale des industries électroniques (ENIE) de Sidi Bel-Abbès, avant de séquestrer le personnel et le staff dirigeant à l’intérieur des bureaux, et ce pendant plus de trois heures.

D’après les quelques informations parvenues à la presse, les assaillants dont un grand nombre de parents seraient (de leurs propres aveux) des travailleurs retraités de l’ENIE, ont tenu à revendiquer cette filiation (sic), comme un régime de faveur en vue d’un examen préférentiel de leurs dossiers et leur recrutement d’office au sein de l’entreprise.

Face à une situation sécuritaire aussi surprenante que problématique et la sérieuse menace qui pesait sur le personnel dans son ensemble, due au voisinage immédiat des principales infrastructures de production, la direction générale de l’ENIE a été contrainte de libérer la totalité des travailleurs et fermer les portes de l’entreprise-mère située, rappelons-le, sur un site non sécurisé en rase campagne de la zone industrielle de la ville de Sidi Bel-Abbès.

Contactés dans la même journée, des employés de l’ENIE n’ont pas manqué pour leur part d’exprimer leurs vives inquiétudes et leur totale désapprobation quant au curieux procédé choisi par les coléreux postulants pour demander du travail tout en tenant par la même occasion à alerter les pouvoirs publics sur l’exigence de sécurité optimale qu’exige l’entreprise ENIE pour assurer la sécurité des emplois et l’intégrité des lourdes infrastructures financées par l’état.

M. M.