"Bien informés, les hommes sont des citoyens; mal informés ils deviennent des sujets" (Alfred Sauvy)
ALGER - Une secousse tellurique d'une magnitude de 3,6 sur l'échelle ouverte de Richter a eu lieu dimanche à 02h52 minutes (heure locale) dans la wilaya de Chlef, a indiqué le Centre de Recherche en Astronomie Astrophysique et Géophysique (CRAAG) dans un communiqué...........ALGER- Des détachements de l’Armée Nationale Populaire (ANP) ont intercepté, vendredi, à Tamanrasset, In Guezzam et Bordj Badji Mokhtar, trois (03) individus et saisi un (01) camion, trois (03) véhicules tout-terrain ainsi que divers outils d'orpaillage, indique samedi un communiqué du ministère de la Défense (MDN).

Oran: des pluies torrentielles de 18 à 35 millimètres provoquent des dégâts matériels et causent la mort d'un nourrisson

Entre ordures et pluie, les Oranais ne savent plus où donner de la ...ORAN - Des pluies torrentielles qui se sont abattues durant la nuit de samedi à dimanche sur la wilaya d’Oran ont atteint par endroits 18 à 35 millimètres provoquant des inondations et des dégâts matériels et causant la mort d'un nourrisson, a-t-on appris auprès des services la protection civile.

Contactée par téléphone par l’APS, les services locaux de la météorologie ont indiqué que les quantités de pluies prévues durant cette journée sont estimées à 20 millimètres et qu'une amélioration des conditions climatiques est prévue à partir de 18 heures.

Les fortes pluies qui se sont abattues de manière continue dans la nuit de samedi à dimanche à Oran ont enregistré de nombreux accidents, à l’instar de l’effondrement partiel de certaines habitations précaires et l'inondation par la crue de plusieurs axes routiers principaux, places publiques et cités d’habitations. Les unités de la protection civile sont intervenus pour pomper les eaux infiltrés dans les habitations, évacuer la boue charriée par les eaux et secourir des personnes coincées dans plusieurs communes, à Mers El Kebir, Bousfer, Tafraoui, Aïn El Turck et Bir El Djir.

Les pluies ont provoqué également l’effondrement d’un mur à haï Lalla Khadidja dans la commune de Mers El Kébir ayant causé la mort d’un bébé (une fille âgée d’une (1) année et demi) et blessé sa mère. Le corps sans vie du nourrisson a été transféré à la morgue de l’hôpital d’Aïn El Turck et la maman a été évacuée à l’hôpital pour les soins nécessaires.

La cellule de communication des services de la protection civile a indiqué que les opérations d’intervention et d’évacuation des eaux de pluies se poursuivent jusqu’alors.


Lire aussi: Pluies à Oran: une fille décède et sa mère blessée suite à l’effondrement d’un mur


Le wali d’Oran, Abdelkader Djellaoui, s’est rendu en compagnie des membres de la commission de sécurité de la wilaya dans de nombreux quartiers et points bas des axes routiers de la wilaya submergés par les eaux des pluies, à l’instar de la RN 2, notamment à l’entrée de Mers El Kebir.

Aussi, a-t-il été procédé à la constitution d’une cellule de crise, dont le pilotage sera assuré par le secrétaire général de la wilaya, regroupant les représentants des services de la sûreté de wilaya, de la protection civile, de la direction des travaux publics, de la direction des ressources en eaux et de la Société des eaux et de l’assainissement d’Oran (SEOR).

Il s’agit de recenser les différentes zones et axes routiers endommagés par les fortes pluies et ce, pour mener, en commun, des opérations d’intervention et également pour mettre les moyens permettant l’ouverture des routes et l’évacuation des points noirs dus à la stagnation des eaux.

Les communes de Mers El Kebir et d’Aïn El Turck, situées à l’ouest d’Oran, ont connu, dimanche, des protestations de groupes de citoyens qui ont bloqué des axes routiers pour faire entendre leurs préoccupations et les conditions difficiles dont lesquelles ils vivent, réclamant des logements décents dans les meilleurs délais possibles.

Concernant une tornade au large du littoral de la commune d'Aïn El Turck, vue par de nombreux citoyens et filmée dans des vidéos ayant fait le tour des réseaux sociaux, les services de la météorologie ont expliqué que "ce n’est pas la première fois que ce phénomène se produit", précisant que ce phénomène a été observé dans le littoral de certains pays arabes, et qu'il s'agit-là d’une petite tempête qui ne présente aucun danger.