"Bien informés, les hommes sont des citoyens; mal informés ils deviennent des sujets" (Alfred Sauvy)

Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /htdocs/templates/octobre_03_2017_3/functions.php on line 201

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /htdocs/templates/octobre_03_2017_3/library/Designer/Content/SingleArticle.php on line 198

Sidi Bel-Abbès: Les habitants du douar Azaiza réclament le branchement aux réseaux de gaz de ville et d'AEP

Douar AzaizaEstimant être ignorés en permanence par les pouvoirs publics et relégués par ce fait à la marge du développement multiforme local, des habitants du douar Azaiza (Ouled Bendida de la Commune de Boukhanefis) sont montés au créneau ces derniers jours pour réclamer l'amélioration de leurs conditions de vie, en qui concerne notamment le branchement aux réseaux de gaz de  ville et d’alimentation en eau potable.

Par K. Benkhelouf

 

Ces pères  de famille, qui ne sont qu’un échantillon,  parmi  plus de 100 familles, souffrant avec leurs familles,  dans ce calvaire, depuis l’indépendance, mais qui  depuis les années 1990, ont atrocement mal vécu les années passées, qui  en plus des  traumatismes, vécus  au cours de la décennie noire, que seuls,  ils ont  subit avec grande  souffrance et frustrations. Ils disent être  à quelques  centaines de mètre de Ouled Bendida et que les raccordements sont possible et proche de par la distance qui les sépare, de  la canalisation initial  qui peut apporter le bonheur aux familles.

Ces habitants  se sont plaints  à maintes reprises au P/APC et même au wali, desquels, ils ont reçu des promesses, d’inscription de ces projets dans le futur. Cependant à entendre leur préoccupation, ils considèrent que le futur tant promis, ne veut point s’annoncer.

A cet effet, ils décident de porter en haut lieu, leur appel, que l’autorité locale semble  ne pas  entendre. Ils interpellent Mr le wali et lui demande d’intervenir en leur faveur, pour que l’eau potable et le gaz leur soit disponible, comme tout citoyen. Dans la situation actuelle et malgré leur condition de pauvre gens, ils sont contraint d’acheter la citerne d’eau a plus de 800 dinars et pour remplir une charge de gaz, ils paient le double de son prix pour le transport et ainsi l’on verra comment que vivent ces familles.