"Bien informés, les hommes sont des citoyens; mal informés ils deviennent des sujets" (Alfred Sauvy)
ALGER -Huit (8) personnes ont trouvé la mort et 9 autres ont été blessées dans 9 accidents de la circulation, survenus lors des dernières 24 heures à travers le territoire national, indique jeudi un communiqué de la Protection civile. Le bilan le plus lourd a été enregistré au niveau de la wilaya de Khenchela où deux personnes sont décédées et une autre a été blessée dans deux accidents de la circulation, le premier survenu dans la commune de Taouzianette et le second s'est produit sur la route nationale n 88 au niveau de la commune d'Ain Touila.

Sextape de Ras El Ma : L’ex maire placé sous mandat de dépot et écroué

TRibunal SBADans les premières heures de la matinée de dimanche, la place du 1er novembre (ex Carnot) faisant face au tribunal de Sidi bel abbès, était en effervescence avec les dizaines de personnes qui y ont afflué depuis le chef lieu de commune de Ras El Ma dont le maire devait être présenté le même jour au parquet pour une affaire de sextape qui a fait le buzz sur les réseaux sociaux.

Par K. Benkhelouf

Il faut rappeler que l’ex P/APC de Ras El Ma, une importante localité agro-pastorale située à une centaine de kilomètres au Sud de la ville de Sidi Bel-Abbès, est impliqué dans une sale affaire de sextape dont l'une des vidéos a connu une large diffusion et fait le buzz sur le net. Le mis en cause a été présenté ce dimanche par- devant le procureur de la République près le tribunal de Sidi Bel Abbés qui a ensuite dirigé le dossier vers le magistrat instructeur qui a ordonné ainsi son placement sous mandat de dépôt. Selon les avocats de la défense, maitres Brahimi Siham et Mohamed Guerba, le dossier du concerné a été remis le jeudi 28 juin au procureur de la république près le tribunal de Sidi Bel Abbés, qui a ordonné sa comparution hier dimanche pour les faits qui lui sont reprochés. L’ex-P/APC de Ras El Ma, avait remis sa démission et le parti RND dont il est membre et au nom duquel il avait été élu, l'a exclu de ses rangs. A la sortie du tribunal les avocats de l’accusé Maitre Guerba et Maitre Brahimi diront : « trois griefs ont été retenus à son encontre, à savoir, « Attentat à la pudeur », « abus d’autorité » et « violation d’établissement public (Bureau) » Et d’ajouter : « Pour nous c’est un dossier épineux dont nous ne connaissons pas les aboutissements mais il y a un espoir parce que nous faisons confiance à notre justice ».