"Bien informés, les hommes sont des citoyens; mal informés ils deviennent des sujets" (Alfred Sauvy)

Les caméléons sont de retour... Sans honte, ni scrupule !

Lhomme camlonLes voix de la sagesse se réveillent, mais très tardivement, tels l’ex premier ministre et son RND, les responsables du FLN, du RND, du MPA, le TAJ et l’ANR sans oublier l’UGTA et les associations inféodées qui ont caressé selon le sens du poil. Dans ce volet il faut également souligner la participation de tous les partis qui ont bénéficié de députés et de sénateurs et qui par cet acte ont validé de fausses élections au vu de l’extérieur. Les députés et cadres de ces partis auraient dû démissionner quand les différents budgets ont été validés et appauvri le peuple. Ils auraient pu démissionner quand les médecins ont été matraqués, ils auraient pu démissionner quand des larbins sont devenus en l’espace de quelques années des oligarques. Lire la suite...

Par B. Makhlouf

Où étaient ces caméléons pour dénoncer la corruption, le clientélisme, le clan présidentiel avec ses réseaux, le piétinement de la constitution, la destruction de l’économie national, le pillage des richesses et l’érosion du pouvoir d’achat en plus de la forte érosion du dinar. Le retour aux hautes fonctions de personnes corrompues et une justice aux ordres qui n’a pas su ou voulu rétablir une équité.

Tous ces faits criés haut et fort lors des marches du peuple depuis le 22 février n’ont pu permettre la mise en veilleuse et l’effacement des acteurs de la compromission de personnalités et de partis inféodés au pouvoir. La participation des ces partis, organisations et personnes aux différentes élections a permis de crédibiliser en partie la fausse démocratie des diverses élections. Ils ont été tous des locataires VIP du bateau qui prend l’eau et qui chavire au gré des vendredis qui se succèdent depuis le 22 février. Il est facile de muter, de se métamorphoser et de suivre la direction de la vague populaire alors qu’ils ont été de véritables prédateurs durant 20 ans. Leurs nouveaux discours ne sont plus audibles, certains demandent même de la clémence. Leur navire n’a plus de mat, il prend de l’eau alors ayez le courage minimal d’être des martyrs de votre philosophie au moins. La moindre des choses teintées de principes est de vous éclipser et écouter dans vos paradis fiscaux la voix du peuple héroïque et admiré.

Les demandes du mouvement populaire sont claires et immuables soutenues par plus de 15 millions d’algériens. Que représentent les 2 millions au plus des adhérents infidèles des partis du pouvoir et leurs soutiens qui ont détruit un pays économiquement et socialement et qui ont cultivé et développé le clientélisme, la corruption, la rente, le détournement, l’injustice, la destruction de l’éducation et de l’université ?

Le bateau rassemblant la caste des nantis prend l’eau de toutes parts mais comme des prédateurs ses occupants s’accrochent au mat et à la proue et activent leurs leviers dans leurs soutiens qui ont en l’espace d’un mois perdu leur base. Les vautours prédateurs sont totalement exclus de leur écosystème pourri, la pyramide des nombres qu’ils ont bâtis en 20 ans de pouvoir s’écroule. Sans honte ni principes, les bâtisseurs de cette pyramide diabolique tentent de se recycler mais le peuple de la rue est majeur et conscient et ne les acceptera jamais.

Alors partez ; il n’y a plus rien à gratter !!!

-----

Ilustration : Liu Bolin, l’homme caméléon