"Bien informés, les hommes sont des citoyens; mal informés ils deviennent des sujets" (Alfred Sauvy)

Partenariat entre une filiale de Sonelgaz et une entreprise russe

Écrit par APS

Partenariat entre une filiale de Sonelgaz et une entreprise russe

ALGER- La compagnie algérienne d'engineering de l'électricité et du gaz (CEEG, filiale du groupe Sonelgaz) a contracté récemment un partenariat stratégique avec l'entreprise russe "Machinoimport" pour la réalisation d'un projet au Soudan, indique le magasine Echos du groupe Sonelgaz.

Pour rappel, CEEG est une entreprise chargée de la maîtrise d'oeuvre des projets de réalisation d'infrastructures énergétiques.  

Ce projet avec le partenaire russe concerne la réalisation d'une centrale  thermique au charbon au Soudan d'une capacité de 600 MW.

Il comprend également les équipements auxiliaires, à savoir une usine de dessalement d'eau de mer d'une capacité de 50.000 m3/jour, un poste de transformation électrique de puissance 500/220 kv, 105 km de lignes de transport  de 220 kv, une zone de stockage du charbon ainsi que d'autres  infrastructures d'accompagnement.

Dans ce cadre, une première réunion regroupant les représentants des parties concernées (CEEG, la société soudanaise pour la production thermique, le coordinateur des relations économiques arabo-russes et, en même temps, représentant de la société russe Machinoimport) a été organisées en mai dernier à Alger en vue de trouver une formule d'accord sur le financement de cet important projet et sa mise en oeuvre au Soudan.

Les parties participantes à cette réunion ont convenu que CEEG prenne en charge la mise en oeuvre des travaux de génie civil et de montage des équipements électromécaniques.

De plus, CEEG participera à la mise en service de la centrale et formera les cadres soudanais à l'exploitation et à la maintenance. Elle sera aussi chargée de la réalisation d'une ligne électrique de 220 kv d'une longueur de 105 km avec des équipements produits en Algérie  (pylônes, câbles ...). 

L'entrée du marché africain de l'énergie capte l'attention de CEEG qui souhaite mettre son savoir-faire à la disposition des pays africains.

Elle compte prospecter les projets énergétiques potentiels à prendre en charge seul ou en consortium, selon la même source.