"Bien informés, les hommes sont des citoyens; mal informés ils deviennent des sujets" (Alfred Sauvy)

Faubourg Sidi Djillali de SBA, "une ville dans la ville !"

Écrit par K. Benkhelouf

Sidi Djillali 01Ceux qui ont eu le bonheur de visiter la ville de Sidi Bel-Abbès, à des périodes espacées ces dernières années, auront eu certainement la surprise de  ne pas la reconnaître, en raison des grands changements qui y ont été opérés intra muros. En effet à  l'instar des  grandes villes du pays, la capitale  de la Mekerra, a connu, un essor conséquent dans tous les domaines, social, commercial, industriel, agricole, et  particulièrement, sur le plan de son extension urbanistique.

 

 

En effet, l’ensemble des programmes présidentiels aidant, de nouvelles agglomérations ont vu le jour, après l'historique décision de mettre fin, à l'habitat précaire tout autant que l'éradication des bidonvilles. Ainsi, de nouveaux pôles d'habitations ont  vu le jour foisonnant comme des champignons, tout autour de la ceinture des quatre limites de la ville. De nouvelles cités urbaines ont été réalisées en des temps record par des entreprises locales déjà en place, et d'autres créées à l'occasion. De la sorte, le  plus important, ayant émergé de par sa superficie et sa densité populaire, est  Hay Sidi Djilali. Depuis son occupation par les nouveaux locataires et le nombre important de commodité de proximité,  l’ancien Sidi Djilali, les résidences des 400 et 239 logements, El Djawhara, El Wiam, Benhamouda, les 160 villas, les 144 logements, et autres, vivent à un rythme continu et en ''non stop'', en contraste avec la morosité et l'ambiance ''plate'' du centre-ville et des autres quartiers, qui, généralement, baissent rideau aux premières heures de la soirée, dès la prière du ''Maghreb''.

Ainsi Sidi Djilali de part sa population nombreuse, revit son second souffle tard dans la nuit, parfois  jusqu'à  une heure tardive, où toutes les échoppes restent ouvertes, commerces d'alimentation générale, KMS, cybers, cafétérias, fast-food et autres rôtisseries et grillades. A tel point que cet important site est doté de toutes les structures d'accompagnement nécessaires,  dont 3 sûretés urbaines, un siège de daïra, deux annexes d'APC, 1 EPH, 1 hôpital psychiatrique, plusieurs  direction de wilaya, 3 marchés de proximité en fruits et légumes, 3 agences postales, en plus des différents instituts et résidences universitaires. Un ensemble de structure, qui inviteraient bien à faire de Sidi Djilali une commune à part. La nouvelle esplanade de détente et de loisirs, El Wiam, et son théâtre en plein air, ont donné une nouvelle dimension aux nombreuses familles qui y viennent recharger leurs batteries, elles et leur progéniture, profitant des jeux de manège et des bienfaits offerts par des crèmes qui jonchent tout autour. A Sidi Djilali, on ne s'ennuie guère, c’est une véritable ville dans la ville, où dans la majorité des cas, les résidents des autres quartiers, viennent faire leurs achats, ou s'y ressourcer, avec les  veillées nocturnes, sous le rythme ambiant des salons de thé et négoces.