"Bien informés, les hommes sont des citoyens; mal informés ils deviennent des sujets" (Alfred Sauvy)

Aïn Témouchent: Colloque international sur le royaume de Massaessyles et la rencontre de Siga 206 av JC

Écrit par APS Aïn Témouchent
Ain Témouchent / colloque sur le royaume de Massaessyles et la rencontre de Siga : une occasion pour corriger l'histoire (coordinateur)AIN TEMOUCHENT - Le Colloque international sur le royaume de Massaessyles et la rencontre de Siga 206 av JC, dont les travaux ont débuté samedi à Ain Témouchent, constituent "une occasion pour corriger l'écriture de l'histoire surtout celle de cette époque écrite par des Grecs et des Romains et l'école occidentale, a souligné le coordinateur du colloque, Mohamed El Hadi Hareche.

Hareche, professeur d'histoire et de civilisations anciennes à l'université d'Alger, a déclaré à l'APS, en marge des travaux de cette rencontre : "Nous devons aujourd'hui corriger l'histoire de cette époque écrite par des Grecs et des Romains et l'école occidentale, et appeler nos étudiants à retrousser les manches pour rétablir la réalité historique".

"L'histoire ancienne écrite jadis par des Grecs et des Romains et aujourd'hui par des Occidentaux, notamment les Français, doit être réécrite suivant une nouvelle vision critique des anciennes sources", a-t-il souligné.

"Ce colloque constitue également une opportunité pour les étudiants de doctorat participants de concevoir que la voie est parsemée de difficultés", a encore indiqué M. Hareche, ajoutant que cette rencontre  organisée par le Haut commissariat à l'amazighité (HCA) sous le haut Patronage du président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, est "une feuille de route pour les chercheurs participants afin de leur permettre d'apporter des éclairages aux thématiques proposées au débat.

L'académicien a salué les démarches du HCA visant à valoriser la dimension civilisationnelle et historique de l'identité nationale, soulignant que le choix de ce thème est axé sur la dimension historique de la région de Siga et la force de personnalité du roi Syphax, perçu comme médiateur par Carthage et Rome à l'époque. 

Le programme de ce colloque international de trois jours comporte des communications animées par des académiciens nationaux et internationaux.